Afrique de l’Ouest : tour d’horizon de la situation en 2013

Écouter /

Tour d’horizon, dans cette rétrospective de l’année 2013, de la situation qui prévaut en Afrique de l’Ouest. Notre itinéraire commence par la Côte d’Ivoire avec le Président Alassane Ouattara. Son homologue du Sénégal, Macky Sall, s’exprime aussi dans cette rétrospective qui évoque également la situation en Guinée-Bissau, au Nigéria avec « Boko Haram », ainsi que la criminalité transnationale organisée dans cette région.

Le Président de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara, décrit la situation dans son pays concernant la paix, la sécurité et la démocratie. Il évoque, entre autres, la présence de l’ONUCI, l’Opération de l’ONU en Côte d’Ivoire ainsi que les efforts de son pays sur le plan économique et pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement.

Et en marge du débat général annuel de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, le Président du Sénégal, Macky Sall, s’est exprimé au cours d’une conférence sur les violences sexuelles dans les conflits. Cet événement a permis la signature par 113 pays d’une Déclaration d’engagement.

Autre pays de l’Afrique de l’Ouest, il s’agit de la Guinée-Bissau dont la situation a été examinée par le Conseil de sécurité. A cette occasion, le Représentant spécial de l'ONU dans ce pays a souligné l’importance pour les autorités de transition de hâter les préparatifs des élections générales prévues en mars 2014. José Ramos-Horta a souligné que la tenue d’élections crédibles est la priorité absolue pour assurer à court terme une restauration durable de l’ordre constitutionnel dans le pays. Cette réunion du Conseil de sécurité s'est déroulée en présence, entre autres, de Fernando Delfim Da Silva, le Ministre des Affaires étrangères de la Guinée-Bissau.

Pendant ce temps, concernant le Nigéria, le Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a condamné fermement l'assassinat d'une trentaine de personnes au nord-est de ce pays. Ces crimes « atroces » ont été commis à la suite de l’attaque d’un cortège nuptial par des hommes armés dans l’Etat de Borno. Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, a souligné que les services de Navi Pillay ont averti le groupe islamiste Boko Haram, auteur de multiples attaques contre la population au Nigeria, qu'il pourrait être accusé de crimes contre l’humanité en cas de procès.

Enfin, sur le plan général, « l’Afrique de l’Ouest a continué à progresser sur la voie de la stabilisation », a affirmé, devant le Conseil de sécurité, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest, Said Djinnit. Mais la criminalité organisée représente toujours une menace dans cette région.

(Rétrospective de Jean-Pierre Amisi Ramazani avec des extraits sonores de : Alassane Ouattara, Président de la Côte d’Ivoire; Macky Sall, Président du Sénégal ; Fernando Delfim Da Silva, Ministre des Affaires étrangères de la Guinée-Bissau ; Cécile Pouilly, porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...