2013 : tournant dans les relations israélo-palestiennes?

Écouter /

L'année 2013 aura donné lieu à de potentielles avancées importantes dans les relations israélo-palestiniennes, étant notamment la première année que la Palestine a opéré sous le statut de État non-membre observateur au sein de l'ONU, et marquée par la reprise des pourparlers.

Selon le Directeur des droits palestiniens au sein du Département des affaires politiques des Nations Unies, Wolfgang Grieger, la délégation palestinienne a été très dynamique et a travaillé d’arrache-pied pour faire avancer les dossiers palestiniens, notamment le retour au processus de paix.

Ces pourparlers ont pour objectif d'établir deux États basés sur les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale de l'État palestinien.

A quatre mois de la fin des pourparlers le Directeur estime que le processus a des chances d'aboutir, même s'il faut régler notamment les questions de sécurité des deux États, des réfugiés de 1948 et du partage de l'eau.

Face aux critiques de la solution de deux États qui la juge anachronique compte tenu du nombre de colonies israéliennes en territoire palestinien aux frontières de 1967, Wolgang Greiger souligne qu'il existe des solutions temporelles de transition, à l'instar d'une acceptation temporaire de citoyens israéliens en territoire palestinien.

Selon le Directeur autant la situation globale y compris dans les pays arabes tels que la Syrie l'Egypte et la Tunisie, ainsi que l'apport de certains leaders politiques, ont contribué à ce que la reprise des pourparlers puisse avoir lieu.

Le changement de statut de la Palestine lui permet à présent de voter les résolutions de l'Assemblée générale et d'en co-parrainer. Aussi, l'État peut désormais rejoindre toutes les agences de l'ONU telles que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation internationale du travail (OIT), comme il a su le faire avec l'UNESCO. Israël est cependant réticent à une représentation généralisée de la Palestine dans toutes les agences, il faudra attendre le résultat des pourparlers pour avancer sur ce volet.

Enfin Wolfgang Grieger revient sur l'importance de « 2014 : année internationale pour la solidarité avec le peuple palestinien ». Une initiative de l'Assemblée générale qui entend donner son soutien aux pourparlers mais aussi au peuple palestinien. Si les pourparlers réussissent, l’objectif en 2014 sera de travailler pour mettre l'accord en place avec toutes les couches de la société et en engageant tout le monde.

(Interview : Wolfgang Grieger, Directeur des droits palestiniens au sein du Département des affaires politiques de l'ONU ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Dossiers, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...