Syrie : le processus pour la destruction des armes chimiques se poursuit

Écouter /

La destruction des armes chimiques en Syrie suit son cours. Les agents chimiques syriens seront transportés hors du pays par convois suivis par des GPS américains, notamment dans des camions blindés russes sous la surveillance de caméras chinoises. Les détails du plan de destruction, premier en son genre, présentés par le directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) à la réunion du Conseil exécutif de l’organisation, ont été publiés mercredi. L’ensemble de l’arsenal syrien doit être détruit pour le 30 juin.

Plusieurs pays avaient déjà rendu publiques leurs propositions d’aide, notamment les Etats-Unis, qui ont ainsi accepté de se charger d’une partie de la destruction des armes chimiques syriennes, de “Catégorie Un”, dont des agents chimiques nécessaires à la production de sarin ou de gaz moutarde. La destruction des agents chimiques sera réalisée dans les eaux internationales sur un navire de la marine américaine.Des navires danois et norvégien sont stationnés en Chypre, attendant de pouvoir escorter deux cargos, qui doivent récolter les agents chimiques au port de Lattaquié, sur la côte syrienne. Les agents chimiques les plus dangereux devraient avoir quitté le territoire syrien le 31 décembre. Les agents chimiques sont encore sur 12 sites disséminés sur le territoire syrien.

Onze années seulement après son entrée en vigueur en 1997, la CIAC a déjà attiré 190 États parties. 2 autres pays (États signataires) ont signé la CIAC, apportant ainsi leur appui politique aux objectifs et aux principes de la Convention et s’engageant ainsi à ne pas en compromettre les objectifs. Seuls 4 États (non signataires) de par le monde restent en dehors de la CIAC. Il importe au plus haut point que ces derniers y adhèrent d’urgence pour assurer une interdiction complète des armes chimiques et pour bénéficier de la sécurité et des avantages économiques qu’offre l’appartenance à l’OIAC.

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques vise à l’élimination complète des armes chimiques dans le monde entier. L’OIAC a pour mission principale de vérifier la destruction de toutes les armes chimiques existantes et de prendre les mesures propres à mettre fin à la fabrication d’armes chimiques. L’OIAC fournit une assistance et une protection à tout Etat partie faisant l’objet de menaces ou d’attaques à l’arme chimique. Elle œuvre également à la promotion de la coopération internationale dans le domaine de l’utilisation pacifique de la chimie.

(Interview : Christian Chartier de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques ; propos recueillis par Jérôme Longué)

 

Classé sous Dossiers, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...