Syrie : Antonio Guterres souligne la complexité de la situation et de ses conséquences

Écouter /

Les Nations unies ont lancé, ce lundi 16 décembre à Genève, un appel à financement à hauteur de 6,5 milliards de dollars pour la Syrie et les pays voisins afin de porter assistance à 16 millions de personnes. Les sommes destinées à la Syrie représentent la moitié de l’appel de fonds total de 12,9 milliards de dollars censé financer l’année prochaine les besoins d’urgence de l’ONU dans 17 pays.

Lors d'une courte interview donnée à l'issue de la réunion, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio Guterres a souligné que cet appel intervient dans un contexte bien particulier. Selon lui, les violences en Iraq ont un impact non négligeable. Ces violences qui opposent les factions sunnites et chiites ont un lien direct avec le conflit en Syrie. De plus, la situation entre Israéliens et Palestiniens n'évolue pas. Sans oublier les milliers de combattants extérieurs qui sont actuellement en Syrie.

Selon une projection des Nations unies, près de 4,1 millions de Syriens seront réfugiés à l’étranger d’ici fin 2014, contre 2,4 millions actuellement. Sur ce nombre, quelque 660.000 seront hébergés dans des camps de réfugiés et sont considérés comme les plus vulnérables, alors que 3,44 millions auront trouvé refuge chez des particuliers, ajoute l’ONU, dans un rapport sur la réponse humanitaire à la crise syrienne.

« C’est la somme la plus importante que nous ayons jamais réclamée pour un début d’année », a déclaré Valerie Amos.

(Extrait sonore : Antonio Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/09/2014
Loading the player ...