Soudan du Sud: l’ONU demande 166 millions de dollars pour les besoins urgents

Écouter /

Des civils sud-soudanais réfugiés au siège de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud à Juba. Photo: MINUSS

L’ONU a demandé, hier mercredi 25 décembre à Juba, des fonds pour faire face à l’urgence humanitaire au Soudan du Sud où des dizaines de milliers de civils ont fui les combats et les violences interethniques de ces derniers jours. Les Nations Unies rappellent que 166 millions de dollars demandés aux donateurs ne sont pas un nouvel appel de fonds mais une révision des priorités du programme de financement pour 2014 de 1,1 milliard pour 4,4 millions de personnes pour le Soudan du Sud. 

 

Ces 166 millions de dollars demandés par les agences humanitaires visent à subvenir aux besoins urgents des populations civiles du Soudan du Sud jusqu’en mars prochain. Selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), les priorités sont les besoins sanitaires et d'assainissement, la distribution de nourriture ou d'eau potable ainsi que la gestion des centres pour les personnes déplacées par les combats et les violences interethniques de ces derniers jours. Il s’agit aussi d’aider 200.000 réfugiés venus du Soudan voisin et installés dans les Etats sud-soudanais d’Unité et du Nil supérieur.

Mais l'urgence pour les humanitaires, c'est le sort d'au moins 92.000 personnes qui ont été déplacées depuis dix jours par ces violences, dont 58.000 se sont réfugiées dans les bases de l’ONU dans le pays. Cité dans un communiqué d’Ocha,  le coordinateur humanitaire de l’ONU au Soudan du Sud note que « la situation est extrêmement difficile pour la population de cette nouvelle nation et il est essentiel que les agences humanitaires aient les ressources nécessaires pour sauver des vies dans les mois qui viennent ». Toby Lanzer a ainsi exprimé le souhait que les donateurs « agissent rapidement » pour rassembler ces fonds.

Le Soudan du Sud est depuis le 15 décembre en proie à d’intenses affrontements meurtriers entre factions militaires. Et cette escalade de la violence a déjà fait des centaines de morts et provoqué le déplacement de plus de 80.000 personnes dans le pays, qui a obtenu son indépendance il y a à peine deux ans après sa sécession du Soudan. Des informations de plus en plus nombreuses font état de violences interethniques.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

Le dernier journal
Le dernier journal
01/08/2014
Loading the player ...