Sommet de l’Élysée : Ban Ki-moon appelle à aider l’Afrique à relever ses défis, dont la crise en RCA

Écouter /

Le Secrétaire général de l’ONU a encouragé vendredi la communauté internationale à agir avec détermination pour relever les défis auxquels fait face l’Afrique, notamment en République centrafricaine (RCA).

« Dans de nombreux pays africains, l’économie est en plein essor, la démocratie progresse, la société civile se mobilise et des progrès considérables sont constatés dans les domaines de la paix et la stabilité. Les Africains ont tourné une page dans leur histoire », s’est félicité Ban Ki-moon à l’ouverture du sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité, organisé à Paris par le gouvernement français.

« Cependant, nous devons agir résolument pour relever les défis de l’Afrique », a-t-il ajouté, citant la criminalité organisée, la piraterie, le trafic de stupéfiants et le terrorisme comme obstacles les plus problématiques dans plusieurs pays où la fragilité des institutions et la porosité des frontières expliquent l’érosion de l’état de droit.

Selon le patron de l’ONU, la persistance des conflits régionaux est une autre source de préoccupations. « Au Mali, de réels progrès ont été réalisés, mais la menace de l’extrémisme demeure entière et il est nécessaire de relancer le dialogue inclusif et de se pencher sur les causes profondes du conflit ».

En Somalie, a-t-il noté, les institutions de l’État ont été rétablies et une Constitution fédérale intérimaire a été adoptée, mais les progrès dans le domaine de la sécurité sont lents et la situation reste « fragile ».

« Je souhaite en particulier lancer un appel d’urgence au sujet de la situation en République centrafricaine à la veille de la réunion de demain sur ce sujet important. La violence de ces derniers jours nous rappelle l’importance d’agir immédiatement », a indiqué Ban Ki-moon.

Dans ce contexte, le Secrétaire général a qualifié la résolution adoptée hier par le Conseil de sécurité, qui autorise le déploiement d’une force africaine de maintien de la paix, avec le soutien des forces françaises, d’« étape importante », jugeant que le déploiement de soldats français serait « crucial ».

En marge du sommet, Ban Ki-moon a rencontré plusieurs dirigeants africains lors de réunions bilatérales, dont les Présidents de la République démocratique du Congo (RDC), du Soudan du Sud et du Burundi, ainsi que le Premier ministre de la Libye.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
28/07/2014
Loading the player ...