République centrafricaine : plus de 100.000 nouveaux déplacés à Bangui

Écouter /

Des réfugiés centrafricains à leur arrivée à Zongo en RDCongo, après avoir réussi à traverser le fleuve Oubangui. © HCR/B.Sokol

Plus de 100.000 personnes ont été déplacées par les récents violents combats entre les ex-Séléka et les forces d’auto-défense jeudi dernier dans la capitale de la République centrafricaine (RCA). Depuis le début de la crise en décembre 2012, plus de 500.000 civils sont ainsi déplacés par les violences et plus de 69 800 nouveaux réfugiés centrafricains sont dans les pays voisins.La situation humanitaire continue à s'empirer pour les 4,6 millions résidents de la RCA dont 2,6 millions personnes ont besoins d'assistance immédiate.

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) estime qu'à son dernier décompte établi lundi dernier, près de 108 000 personnes ont été hébergées dans trente endroits à travers Bangui où ils se sentent plus en sécurité qu’à leur domicile. Les sites sont principalement des églises, des mosquées, des bâtiments publics et l’aéroport de Bangui. En outre, un nombre inconnu de civils ont également opté pour le quartier à majorité musulmane de Kilomètre 5, dans le nord-ouest de Bangui. Il est difficile d’estimer leur nombre parce qu’ils ne se sont pas regroupés dans des sites mais dispersés.

Afin d'apporter une réponse adéquate aux besoins multisectorielles des personnes déplacés, les organisations des Nations Unies et leurs partenaires humanitaires intensifient leurs activités et fournissent l'abri, eau potable, assistance sanitaire, nourriture et services de santé aux familles déplacées à travers le pays. La communauté humanitaire renforce aussi les efforts de coordination civilo-militaire et soutient les initiatives de réconciliation. Une réponse rapide a été organisée et des médicaments, consommables, équipements médicaux vivres ont été remis pour la population déplacée autant à l’hôpital Communautaire de Bangui qu'à l'aéroport.

Depuis décembre 2012, le conflit en République centrafricaine a déplacé près de 500 000 personnes dans le pays et en a forcé 69 800 autres à fuir en exil dans les pays voisins, principalement en République démocratique du Congo.

(Interview : Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...