RCA : le PAM poursuit ses activités malgré l’insécurité

Écouter /

Malgré les contraintes de sécurité persistantes, le Programme alimentaire mondial (PAM) a atteint 409.000 personnes cette année et compte en atteindre 500.000 de personnes d’ici à la fin de 2013.

Le PAM a commencé le pré-positionnement d'aliments pour couvrir les besoins de décembre et janvier.

Le Programme œuvre à réduire le temps de livraison de denrées en augmentant sa capacité de stockage ainsi que celle de ses partenaires, et en s’assurant que les stocks alimentaires sont disponibles et à proximité de leurs bénéficiaires.

Les dispositifs du Bureau de pays et la présence de sous- bureaux ont été renforcés par le redéploiement de personnel de la région et du siège à Rome. Il manque néanmoins du personnel pour permettre au Programme d'accroître sa réponse.

De plus, le PAM travaille à la réouverture des bureaux auxiliaires qui ont fermés plus tôt cette année en raison de la violence ainsi qu’à  l’ouverture d’un nouveau bureau à Bossangoa pour répondre aux besoins actuels.

Le Programme continue de fournir une assistance alimentaire d’urgence aux personnes déplacées car beaucoup sont encore dans l'impossibilité de retourner dans leurs villages. Il prévoit d’intensifier encore sa réponse pour répondre aux besoins supplémentaires dans le pays, suite an nombre croissant de déplacés.

Jusqu’à présent, le PAM a atteint près de 110 000 personnes déplacées cette année .

Aussi les programmes d'éducation et les activités qui avaient été suspendus depuis le mois de mars en raison de l’insécurité, ont pu reprendre en novembre lorsque les écoles ont été rouvertes.

De même , de nombreux centres de santé ont été saccagés pendant la crise et beaucoup restent fermés aujourd’hui. Lorsque les activités de nutrition ont pu reprendre, le PAM a travaillé à l’identification des alternatives pour les cliniques non opérationnelles et à  mettre en œuvre les programmes de nutrition en conséquence.

Des efforts d’ alimentation complémentaire ciblée sont également en cours, signale le PAM, qui a recensé plus de 74 000 femmes et enfants souffrant de malnutrition modérée dans le courant de 2013 .

La distribution de rations alimentaires thérapeutiques commencera en décembre pour 10.000 enfants âgés de 6 à 35 mois à Bangui, Bouar et Kaga -Bandoro.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/04/2014
Loading the player ...