Polio: vaste campagne de vaccination de 23 millions d’enfants au Moyen-Orient

Écouter /

L’Unicef et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont entamé, ce lundi 09 décembre 2013,  une importante campagne de vaccination de 23 millions d’enfants au Moyen-Orient contre la polio après la découverte de 17 cas en Syrie. Il s’agit de l’opération de vaccination de contre-attaque la plus vaste jamais menée au Moyen-Orient, ont précisé les organisations dans un communiqué.

L’OMS avait auparavant précisé que la campagne aurait lieu en Syrie, au Liban, en Jordanie, en Turquie, en Iraq, en Egypte –des pays accueillant de nombreux réfugiés syriens– ainsi qu’en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

L'OMS et l'UNICEF se sont engagés à collaborer avec toutes les organisations et institutions apportant une aide humanitaire aux Syriens touchés par le conflit, afin de veiller à ce que tous les enfants syriens soient vaccinés, quel que soit l'endroit où ils vivent.

Cette campagne de vaccination intervient en réaction à la découverte d’enfants touchés par la polio en Syrie, pour la première fois depuis 1999. Le communiqué fait état de 17 cas recensés: 15 dans la province de Deir Ezzor (est), un à Alep (nord) et un à Douma, près de Damas.

« A l’intérieur de la Syrie, la campagne vise à atteindre 2,2 millions d’enfants, y compris ceux vivant dans les zones disputées et ceux qui ont manqué la précédente campagne », précisent l’Unicef et l’OMS, tout en reconnaissait que le conflit rendait impossible l’accès à de nombreux enfants. « Tous les enfants syriens devraient être protégés contre la maladie », a insisté Ala Alwan, directeur régional de l’OMS, en lançant un appel à la coopération de « toutes les parties du conflit en Syrie ».

Les organisations sanitaires estiment qu’il existe un risque élevé de voir la maladie se propager dans la région. Compte tenu de la situation actuelle en République arabe syrienne, des déplacements fréquents de populations dans la région et des lacunes immunitaires dans des zones clés, on considère qu'il y a un risque élevé de propagation internationale du poliovirus sauvage dans toute la région. Depuis novembre dernier, une alerte a été lancée dans la région pour rechercher activement d'autres cas potentiels, en plus de la mise en œuvre des activités de vaccination supplémentaires préconisées pour administrer le vaccin antipoliomyélitique oral.

La poliomyélite est une maladie très contagieuse qui frappe surtout les enfants de moins de 5 ans. Elle peut provoquer la paralysie en quelques heures et être fatale dans certains cas. La souche qui a frappé en Syrie est liée à une souche venue du Pakistan qui a également été détectée dans des échantillons d’eaux usées d’Egypte, d’Israël et des Territoires occupés de Palestine.

(Interview : Sona Bari, porte-parole de l'OMS à Genève ; propos  recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...