ONU : le programme de travail du Conseil de sécurité sous présidence française

Écouter /

Gérard Araud, Représentant permanent de la France auprés des Nations Unies et Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre

Le Représentant permanent de la France auprés des Nations Unies, l’Ambassadeur Gérard Araud, a souligné, lors d'une conférence de presse au Siege de l'ONU à New York, quatre priorités pour le Conseil de sécurité au cours de la présidence du Conseil par la France durant ce mois de décembre 2013.

La première priorité, a declaré Gérard Araud, est la République centrafricaine. La France mène des efforts depuis le mois de juin pour mobiliser la communauté internationale, et il y a à présent sur la table un projet de résolution présenté sur la base du rapport du Secrétaire général, qui devrait être adopté d'ici jeudi suite à d'intenses négociations.

Selon l'Ambassadeur cette résolution donnera notamment un mandat à la force de l'Union africaine (MISCA), pour protéger les civils et stabiliser le pays. Elle autorisera les forces françaises à soutenir la MISCA ; elle demandera au Secrétaire général un rapport d'ici trois mois pour la transformation éventuelle de la MISCA en une opération de maintien de paix des Nations unies si cela se révélait nécessaire à l'examen de la situation sur le terrain. Cette résolution met en place une commission d'enquête sur les violations des droits de l'Homme ; elle met aussi en place un embargo sur les armes et enfin un régime de sanctions individuelles.

La Syrie est la deuxième priorité au mois de décembre pour le Conseil de sécurité, sous présidence française. Gérard Araud y a qualifié la situation humanitaire de « tragique », la plus grave « depuis le génocide rwandais ». Les quinze sont toujours bloqués par leurs différends politiques et doivent œuvrer sur la base d'une déclaration présidentielle. Les deux priorités sont les armes chimiques, avec à la clef la destruction des armes et le rapport final de la Commission Sellstrom, ainsi l'accès humanitaire. Sur ce dernier point, le Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies a appelé les États membres à dépasser les différends pour améliorer la situation.

Aussi, la France a décidé –avec le Guatemala– de tenir une réunion permettant un échange direct et informel, sur la protection des journalistes. Cette réunion fait suite à la déclaration symbolique –à la demande expresse de la France– par l'Assemblée générale du 2 novembre “Journée internationale pour mettre fin à l'impunité des crimes contre les journalistes”.

Enfin quatrième priorité pour la France : le Sahel, avec un réunion consacrée au trafic de drogue et une autre sur le récent voyage de Ban Ki-moon dans la région.

Au-delà de ces 4 priorités françaises il y aura de multiples sujets, tels le Golan, la Libye, l'Afghanistan, la Somalie, la RDC … sans oublier une réunion sur les activités de médiation et la prévention des conflits.

(Extraits sonores : Gérard Araud, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies ; mise en perspective par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...