Nord-Kivu: l'armée annonce une opération imminente contre les ADF/Nalu

Écouter /

Les sous officiers des FARDC marchent ce 30/6/2010 à Kinshasa, lors du défilé marquant cinquantenaire de l’indépendance de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le commandant de la 8eme région militaire des Forces armées de la RDC (FARDC), le général-major Lucien Bauma Ambamba, a annoncé ce vendredi 27 décembre que l'armée congolaise allait bientôt lancer une opération pour désarmer les rebelles ougandais des ADF/Nalu à Beni. Ces rebelles, coupables de plusieurs exactions contre des civils, ont occupé les localités de Kamango et Bwisegha pendant quelques heures le jour de Noël.

« Je crois que vous avez déjà vu les unités en train de venir. Nous sommes entrain de faire la mise en place des troupes et d'ici là nous allons débuter les opérations », a déclaré le général major Lucien Bauma Ambamba.

L'officier de l'armée congolaise a affirmé que cette opération a été planifiée « depuis longtemps. »

« Je suis arrivé ici pour la mise en place des troupes et voir qu'est-ce que nous pouvons faire dans l'avenir », a-t-il indiqué à son arrivée à Beni.

Les rebelles ougandais des ADF/Nalu insécurisent depuis plusieurs années la partie Nord de la province du Nord-Kivu. Ils sont accusés de tueries et d'enlèvements des civils.

Ces rebelles ont occupé le 25 décembre la localité de Kamango avant d'y être délogés par les militaires congolais appuyés par la MONUSCO.

Pour appuyer l'action de l'armée contre les ADF/Nalu, un premier contingent de la brigade d'intervention des Nations Unies est arrivé à Beni.

«Nous avons renforcé notre présence à partir de notre base opérationnelle qui est déployée à Mutwanga. Nous avons aussi renforcé notre position à partir de Mwenda, où nous avons déployé une unité spéciale. Au-delà de cela, le bataillon népalais de la MONUSCO est aussi présentement sur le terrain en train d'appuyer les FARDC », a expliqué le porte-parole de la MONUSCO.

Depuis le mois de mars dernier, la mission onusienne au Congo est dotée d'un mandat offensif pour neutraliser les groupes armés actifs dans l'est de la RDC.

En octobre et novembre, ils ont appuyé l'armée congolaise pour défaire la rébellion du M23 qui occupait plusieurs localités du Nord-Kivu.

(Extrait sonore : Général-major Lucien Bauma Ambamba, commandant de la 8eme région militaire des Forces armées de la RDC (FARDC); propos recueillis par Radio Okapi)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...