Journée mondiale de la langue arabe : Les langues participent à la beauté du monde

Écouter /

La Journée mondiale de la langue arabe est l’occasion de célébrer la langue de 22 États Membres de l’UNESCO, parlée par 422 millions de personnes dans le monde arabe et utilisée par plus d’un milliard et demi de musulmans.

Célébrer la langue arabe, c'est également souligner l'immense contribution de ses écrivains, scientifiques et artistes à la culture universelle. Ce sont les auteurs de langue arabe qui ont permis la transmission des savoirs grecs vers le latin de l'occident médiéval, tissant à jamais des liens indissolubles entre les cultures à travers le temps. Les œuvres d'Averroes, d'Ibn Khaldun ou de Naguib Mahfouz sont parmi les plus profondes de l'esprit humain et c'est bien en arabe qu'elles délivrent toute leur puissance. Cet amour et cette fascination pour la langue, qui s'exprime par exemple dans la calligraphie et la poésie, si chères à la culture arabe, forment le creuset d'où naissent les plus grandes civilisations.

En 1948, la troisième Conférence générale de l'UNESCO, tenue à Beyrouth (Liban), déclare que l'arabe sera en plus de l'anglais et du français, la troisième langue de travail des organes directeurs réunis dans un pays arabophone.

Face aux mutations qui bousculent le monde, et devant l'émergence de sociétés plurielles, chaque langue est une clé pour mieux vivre ensemble, tisser des liens de solidarité, aider chacun à se faire entendre. Le multilinguisme est une force de rapprochement des peuples et des cultures. Plus les cultures se rapprochent, plus les individus et notamment les jeunes, ont intérêt à maîtriser plusieurs langues, à connaître les œuvres et les valeurs qu'elles véhiculent, pour élargir les horizons du dialogue et de la coopération. Tel est l'esprit de la Déclaration universelle de l'UNESCO sur la diversité culturelle, et des programmes déployés au titre des Conventions de 2003 pour la sauvegarde patrimoine culturel immatériel et de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.

Le 18 décembre 1973, l'Assemblée générale des Nations Unies faisait de l'arabe une de ses langues officielles et de travail. Près de 40 ans plus tard, nous célébrons ce pouvoir de la langue arabe à nous rassembler autour de valeurs partagées, à donner de la force à nos idées et de l'amplitude à nos ambitions, au service de la paix et du développement durable. »

(Extrait sonore: Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO)

Classé sous Culture et éducation, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...