Crise en Syrie : les préparatifs de la conférence internationale vont de l'avant, selon Ban Ki-moon

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a déclaré au cours d'une conférence de presse ce lundi 23 décembre au Siège de l'ONU à New York, que les préparatifs de la conférence internationale tant attendue visant à parvenir à une solution politique à la crise en Syrie vont de l'avant, et a souligné que les négociations sont le seul moyen de mettre fin à l’effusion de sang dans ce pays.

” Nous attendons du gouvernement syrien et de l’opposition de se concentrer dans les prochains jours pour que leurs délégations soient fortes et plus représentatives que possible”, a déclaré Ban Ki-moon. “Les négociations seront difficiles, mais sans elles, il n’y a qu’un carnage et de désespoir à l'horizon. Je compte sur ceux qui ont de l'influence pour qu'ils encouragent les parties syriennes à venir à la Conférence avec l’intention sérieuse de mettre fin à la guerre et de s'accorder sur une transition pacifique”, a-t-il ajouté.

Plus de 30 pays ont été invités à participer à cette conférence qui se tiendra en Suisse en deux parties, avec la séance d’ouverture à Montreux le 22 janvier 2014. Elle poursuivra ensuite ses travaux le 24 janvier à l'Office des Nations Unies à Genève. Ce sera la première fois que le gouvernement syrien et l’opposition se rencontreront à une table de négociation depuis le début du conflit en mars 2011.

L’objectif de la conférence dite ” de Genève II ” est de parvenir à une solution politique au conflit par un accord global entre le gouvernement et l’opposition pour la mise en œuvre intégrale du communiqué de Genève du 30 juin 2012, adopté après la première réunion internationale qui a appelé à la création d’un gouvernement de transition qui conduirait à la tenue des élections en Syrie.

Les participants à cette conférence seront les Nations Unies, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, France, Russie, Royaume-Uni et les États-Unis), la Ligue des États arabes, l’Union européenne, l’Organisation de la coopération islamique, et 26 autres pays. La participation de l’Iran n’a pas encore été confirmée.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
15/09/2014
Loading the player ...