Arabie saoudite : l'OIM aide les autorités éthiopiennes à gérer le flux de rapatriement de ses ressortissants

Écouter /

L’OIM, en collaboration avec le gouvernement éthiopien, gére l’afflux de migrants éthiopiens de retour d’Arabie Saoudite. Photo : OIM

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a indiqué mardi, lors du point de presse bihebdomadaire tenu à Genève, qu'elle a aidé le gouvernement éthiopien à gérer l’afflux de migrants éthiopiens vulnérables de retour de l’Arabie saoudite. Le nombre de migrants expulsés d’Arabie saoudite a continué à augmenter a déploré l'OIM.

Quelque 7.000 migrants expulsés arrivent à l’aéroport d’Addis Abeba chaque jour. Plus de 75 000 migrants ont été renvoyés en Éthiopie depuis que l’opération a commencé le 13 novembre dernier. Le gouvernement éthiopien a initialement demandé à l’OIM de prendre soin de 30.000 personnes, mais le nombre n’a pas cessé d’augmenter. Le gouvernement estime que le retour des migrants serait achevé d’ici le 15 décembre.

La porte-parole de l'OIM, Christiane Berthiaume a précisé que 50 000 migrants étaient encore attendus en Ethiopie en provenance de l’Arabie saoudite et que l’OIM était présente aux points d’arrivée afin de leur fournir une aide d’urgence et assurer leur transport pour rentrer chez eux en toute sécurité.

L'OIM a également souligné le fait qu'elle n'est pas présente en Arabie saoudite et donc ne peut préciser les modalités utilisées pour avertir et informer les migrants de leur obligation de quitter le territoire saoudien. Toutefois, l'organisation est consciente que le processus a été mis en place par le gouvernement saoudien qui demande à tous les migrants de prouver qu’ils sont munis d'un permis de séjour valable. Sept mois après cet avertissement, le gouvernement a donné aux migrants clandestins jusqu’à novembre de quitter le pays, sinon ils seraient confrontés soit à une détention soit à une expulsion. Le gouvernement éthiopien a mis en place un pont aérien pour ses ressortissants et les ramener à l’Ethiopie.

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, porte-parole de l'OIM)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...