Aide humanitaire: ne pas oublier Haïti

Écouter /

Les agences humanitaires des Nations Unies en Haïti ont lancé, mardi 17 décembre à Genève, un appel de fonds de 169 millions de dollars pour financer l'aide humanitaire à Haïti en 2014. Ces fonds permettront de venir en aide à 817.000 Haïtiens vivants dans 35 des 140 communes de ce pays. Dans ce plan de réponse 2014, la priorité des organismes humanitaires est de continuer à s’occuper des 140.000 personnes qui vivent encore dans les camps de déplacés à Port-au-Prince, mais aussi de poursuivre la lutte contre le choléra et l’insécurité alimentaire.Dans ces conditions, le Coordonnateur humanitaire et Représentant résident des Nations Unies dans ce pays demande aux donateurs de « ne pas oublier Haïti ».

« Nous devons rester en alerte », fait remarquer Peter de Clercq. « Nous sommes conscients de la difficulté de l’environnement financier et économique mondial et que d’autres crises plus graves se produisent ailleurs dans le monde. Pourtant, nous ne pouvons pas ignorer la situation humanitaire en Haïti », a ajouté de Clercq.

A cet égard, les organismes humanitaires rappellent qu’Haïti est considéré comme l'un des pays les plus exposés aux catastrophes naturelles et au changement climatique dans le monde. « 817 000 Haïtiens ont toujours besoin d'aide humanitaire, soit ils risquent une insécurité alimentaire sévère ou une malnutrition ». La situation reste toujours inquiétante à Haïti où les conditions de vie dans les 306 camps de personnes déplacées sont toujours préoccupantes. D’abord, les déplacés risquent d'être expulsées de force dans ces camps ou tout simplement affectés par le choléra.

Le Coordonnateur humanitaire et Représentant résident des Nations Unies rappelle que malgré une baisse significative du nombre total de décès liés au choléra, Haïti accueille toujours la moitié des cas suspects de choléra dans le monde. Le Choléra reste une crise humanitaire à Haïti où 45 000 personnes pourraient être touchées par l'épidémie en 2014. Dans ces conditions, sur l’appel de fonds de 169 millions, 40 millions seront dédiés à la lutte contre le choléra pour améliorer les conditions sanitaires et d’assainissement.

Concernant l’insécurité alimentaire, 70.000 enfants souffrent de malnutrition sévère et 13 des 140 communes sont touchées par des problèmes de malnutrition modérée en raison de la sécheresse ou des tempêtes qui ont détruit des récoltes.

(Interview : Peter de Clercq, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur humanitaire et Représentant résident des Nations Unies à Haïti ; et Johan Peleman, Chef de bureau d'OCHA à Haïti ; Propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...