Processus de destruction des armes chimiques en Syrie : Sigrid Kaag explique le travail accompli

Écouter /

Sigrid Kaag

Dans un entretien jeudi 31 octobre avec le Centre d’actualités de l’ONU, Sigrid Kaag, la chef de la Mission conjointe de l’OIAC, l'Organisation pour l’interdiction des armes chimiques et des Nations Unies chargée de superviser le démantèlement du programme d’armes chimiques de la Syrie, s'est exprimée sur les derniers développements de ce dossier.

« J’ai eu l’occasion de me rendre en Syrie il y a environ 10 jours maintenant. C’était le premier appel de la part du gouvernement pour discuter de la coopération continue dans le cadre du mandat de la mission conjointe, après la décision du Conseil exécutif et celle du Conseil de sécurité d’éliminer le programme d’armes chimiques en Syrie », a déclaré Sigrid Kaag.

Elle a ajouté que « J’ai également eu des discussions approfondies avec l’équipe que je dirige, pour savoir où nous en étions sur le plan des préparatifs, des aspects logistiques et sécuritaires, compte-tenu des conditions actuelles dans le pays et, évidemment, pour savoir si nous pouvions appuyer la destruction du programme d’armes chimiques, une fois approuvée par le Conseil exécutif de l’OIAC ».

La mission conjointe de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et des Nations Unies, chargée de superviser le démantèlement du programme d’armes chimiques de la Syrie, a confirmé le 31 octobre que le gouvernement de ce pays avait rendu 'inutilisables' tous ses centres et équipements de production.

Ce faisant, la Syrie a respecté la date-butoir du 1er novembre fixée par le Conseil exécutif de l’OIAC pour conclure cette phase.

La prochaine étape de la mission est fixée au 15 novembre, date à laquelle le Conseil d’administration de l’OIAC doit approuver le plan détaillé que lui a présenté la Syrie pour l’élimination de ses stocks d’armes chimiques.

La chef de la Mission conjointe ONU-OIAC doit se rendre à New York la semaine prochaine pour faire rapport au Secrétaire général et au Conseil de sécurité.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/08/2014
Loading the player ...