Police de l'ONU: plus de femmes officiers sont nécessaires pour relever les défis du maintien de la paix

Écouter /

Décrivant le tableau des difficultés rencontrées par la police des Nations Unies dans les missions de maintien de la paix, de hauts responsables de la police des Nations Unies ont souligné ce jeudi 21 novembre la nécessité d’augmenter le nombre de femmes officiers pour accomplir avec succès leurs mandats.

“Nous devons avoir davantage de femmes policiers parmi nos bérets bleus », a déclaré Stefan Feller, Conseiller de la police au Département des opérations de maintien de la paix de l’ONU, devant les correspondants de la presse internationale à New York, où les Chefs de police des missions de l’ONU à travers le monde, sont en réunion pour examiner les questions de stratégie.

Chaque jour, les membres des forces de police de l’ONU, hommes et femmes, renforcent et rétablissent la sécurité par leur présence au sein des communautés, donnent des avis aux services de police nationaux, veillent au respect des normes internationales relatives aux droits de l’homme et encouragent et rétablissent l’ordre public et l’état de droit.

L’ONU déploie des forces de police dans le cadre de ses opérations de paix depuis les années 60. Le besoin d’aider à la mise en œuvre des mandats du Conseil de sécurité a considérablement augmenté. Le nombre d’agents de police autorisés à se déployer dans des opérations de maintien de la paix et des missions politiques spéciales est passé de 5 840 en 1995 à plus de 13 500 en 2012.

Tout le personnel de police – désigné sous le nom de Bérets bleus – est avant tout composé de membres des forces de police nationales des Etats membres et n’est que détaché pour travailler avec l’ONU.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...