Pneumonie : l'ONU rappelle les mesures simples qui peuvent sauver bien des enfants

Écouter /

Lutte contre la pneumonie des enfants au Pakistan

Les Nations Unies (ONU) et leurs partenaires ont marqué mardi la Journée mondiale de la pneumonie en soulignant les actions essentielles qui peuvent contrecarrer la première cause de mortalité dans le monde pour les enfants âgés de moins de cinq ans.

La pneumonie fait en effet plus d’un million de victimes parmi les enfants chaque année, alors que les décès imputables à cette maladie peuvent être évités, indique un communiqué de presse conjoint de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et de l’Alliance GAVI.

« Toutes les 30 secondes, un enfant âgé de moins de cinq ans meurt de la pneumonie. C’est une honte, alors que nous savons ce qu’il faut faire pour empêcher cette situation de se produire », a expliqué Mickey Chopra, responsable des questions de santé à l’UNICEF. « La lutte contre la pneumonie n’exige pas forcément de solutions complexes. »

Si aucune intervention ne peut individuellement prévenir l’apparition de la pneumonie, l’endiguer ou la soigner, cinq actions simples mais efficaces, lorsqu’elles sont mises en œuvre correctement, permettent de réduire le fardeau de la maladie responsable de près d’un cinquième des décès d’enfants dans le monde.

Il s’agit tout d’abord de l’allaitement exclusif pendant six mois, puis de l’allaitement complété par des aliments solides nutritifs jusqu’à l’âge de deux ans. La vaccination contre la coqueluche, la rougeole, la Haemophilus influenzae de type B (Hib) et le pneumocoque est également indispensable. L’accès à l’eau potable, à des sanitaires propres et à des fourneaux de qualité contribuent également à prévenir l’émergence de la pneumonie. Quant aux traitements, des comprimés d’amoxicilline soluble et des bouteilles d’oxygène ont des effets probants.

Reconnaissant la nécessité d’une stratégie intégrée pour lutter contre la mortalité infantile, l’OMS et l’UNICEF ont lancé en avril le Plan mondial d’action pour la prévention et la lutte contre la pneumonie et la diarrhée.

Ce plan présente un cadre novateur associant prévention, protection et contrôle à la fois de la pneumonie et de la diarrhée – deux des principales causes de mortalité dans le monde pour les enfants âgés de moins de cinq ans – pour faire le meilleur usage possible de ressources limitées.

Pour marquer la Journée, dont le thème est cette année « Innover pour mettre fin à la pneumonie de l’enfant », la Mauritanie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée ont lancé une campagne de vaccination antipneumococcique. Avec le soutien de l’Alliance GAVI, plus de 50 pays feront de même d’ici à 2015.

« L’Alliance GAVI contribue à accélérer la lutte contre la pneumonie en améliorant l’accès au vaccin antipneumococcique, grâce à son Mécanisme de garantie de marché (AMC), mais aussi au vaccin pentavalent “5-en-1″, qui protège les enfants contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’hépatite B et contre la Hib, à l’origine de la pneumonie et de la méningite. »

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
17/04/2014
Loading the player ...