Philippines : le pari de l'accès à l'eau potable pour prévenir les épidémies

Écouter /

Un jeune garçon blessé à Cebu après le passage du typhon Haiyan aux Philippines (photo : IRIN/J. Gutierrez).

Aux Philippines, plus d'une semaine après le passage du typhon Haiyan, des milliers de personnes tentent désormais de quitter les îles les plus touchées, notamment Leyte, pour rejoindre l’île de Cebu, moins affectée. C'est à Cebu justement où l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a établi l'une de ses bases logistiques. Dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies, le porte-parole de l'OMS, qui se trouve présentement à Cebu, estime que l'accès à l'eau potable est désormais primordial pour prévenir l'apparition de maladies transmissibles dans les zones sinistrées.En outre, l'accès demeure un défi pour les humanitaires, notamment pour arriver à venir en aide à tous les sinistrés. A cet égard, l'OMS rappelle que les Philippines ont plus de 7.000 îles. Les agences humanitaires s'inquiètent donc du sort de communautés isolées sur des petites îles de l’archipel.

Mais malgré ces défis logistiques, le cluster santé espère avoir d’ici quelques jours des unités chirurgicales mobiles opérationnelles à Tacloban par exemple. Pour l'OMS, l'urgence est d'apporter une aide aux blessés. Dans un deuxième temps, l'agence onusienne entend prévenir les maladies transmissibles, notamment en fournissant une eau potable aux populations. Pour l'OMS, c'est d'arriver aussi à fournir des soins de base aux patients atteints de maladies chroniques.

Par ailleurs, l'OMS estime que près de 12.000 nouvelles naissances sont attendues dès le mois prochain dans les zones touchées par ce typhon Haiyan. « Il faut que ces naissances se fassent dans un environnement propre », tranche Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS.

Près de 13 millions de personnes ont été affectées par le typhon, dont 4 million ont été déplacées, et 2,5 millions ont toujours besoin d’une aide alimentaire d’urgence, selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU, dans son dernier bulletin daté du 17 novembre 2013.

(Extrait sonore : Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...