L'OIM lance un rapport sur ses projets d'aide aux migrants victimes de la traite des êtres humains

Écouter /

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé ce vendredi 22 novembre, son examen annuel des projets d’aide aux migrants mis en œuvre en 2012. Le rapport se concentre sur la protection et les services pour les migrants vulnérables, notamment les victimes de la traite des êtres humains, les enfants migrants non accompagnés, et d’autres migrants victimes d'abus.

L'étude aborde aussi le retour volontaire assisté, la réintégration et les tendances de la traite des êtres humains à travers le monde.

L'étude analyse également les tendances de la criminalité de la traite de personnes à travers le monde . Alors que les femmes continuent de représenter la majorité des personnes victimes de la traite dans la réception de l’aide de l’OIM, ce qui représente plus de la moitié de tous les cas, les rapports d’examen indique une hausse du nombre de victimes de sexe masculin de la traite et de l’exploitation de la main-d’œuvre, en particulier dans les secteurs économiques exigeant un travail essentiellement manuel.

Les enfants continuent de représenter un groupe important bénéficiaire des projets d’assistance de l’OIM . Près de 30% du nombre total de victimes de la traite assisté sont âgés de moins de 18 ans.

L’examen souligne également que tandis que la demande de main-d’œuvre pas cher et de services sexuels reste l’une des causes de la traite des personnes et les abus liés, d’autres facteurs d'incitation, notamment la migration, tels que la pauvreté relative et l’inégalité des chances, contribuent également à la vulnérabilité de nombreux jeunes migrants.

(Extrait sonore : Christiane Berthiaume, porte-parole de l'OIM à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...