L’arsenal chimique syrien, loin d’être totalement éliminé, selon la mission ONU-OIAC

Écouter /

Sigrid Kaag. Photo : ONU/Mark Garten

La chef de la mission conjointe de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) et de l’ONU, Sigrid Kaag, a affirmé vendredi que si des progrès avaient été accomplis dans la destruction des stocks syriens d’armes chimiques, notamment grâce à la coopération avec les autorités et le soutien de la communauté internationale, il reste encore beaucoup à faire.

« Il reste un travail considérable et des défis à surmonter », a souligné Mme Kaag lors de la réunion du Comité exécutif de l’OIAC à la Haye, aux Pays-Bas, peu de temps après que celui-ci a approuvé le plan détaillé pour la destruction de l’arsenal et l’équipement productif.

Ce plan détaille les modalités du transport, hors de la Syrie, et de la destruction des stocks d’armes chimiques avant la date-butoir du 30 juin 2014.
À la fin du mois d’octobre, la mission conjointe avait confirmé que le gouvernement syrien avait détruit les équipements servant à la production d’armes chimiques, supprimant ainsi sa capacité de concevoir de telles armes, respectant ainsi l’échéance du 1er novembre qui lui avait été fixée par le Conseil de sécurité.

« Nous demandons aux États membres qui ont une influence sur les parties prenantes de soutenir la mission conjointe pour qu’elle puisse s’acquitter de son mandat, grâce à leurs lignes de communication officielles et informelles », a précisé Mme Kaag.

« Nous avons l’occasion de réaliser des avancées dans les domaines du désarmement et de la non-prolifération et de supprimer ces armes de destruction massive terrifiantes et de mettre fin à la menace qu’ils représentent pour le peuple syrien », a-t-elle ajouté.

La mission conjointe a été établie le 16 octobre avec pour mandat de superviser l’élimination du programme d’armes chimiques de façon sûre et définitive.

« Dorénavant, notre priorité sera la coordination entre les bailleurs de fonds afin de veiller à ce que la mission dispose des moyens nécessaires et que le gouvernement syrien bénéficie du soutien approprié pour éliminer les armes et matériaux chimiques dans le respect des délais établis », a souligné Mme Kaag.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
24/10/2014
Loading the player ...