Iran : les inspecteurs de l’AIEA invités à visiter le site de production d’Arak le 8 décembre

Écouter /

La prochaine visite des inspecteurs de l’AIEA au site de production d’Arak est consécutive à l'accord signé le 11 novembre dernier entre le chef de l'organisation nucléaire iranienne, Ali Akbar Salehi et le directeur général de l'AIEA, Yukiya Amano.

L’Iran a invité l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)à inspecter le 8 décembre le site sensible de production d’eau lourde à Arak, remplissant un des engagements pris dans un accord mi-novembre avec l’agence, a indiqué son directeur général Yukiya Amano. « Je peux informer le conseil que nous avons reçu une invitation de l’Iran à visiter le site de production d’eau lourde d’Arak le 8 décembre », a déclaré le Japonais, selon le texte d’un discours au conseil des gouverneurs, qui a entamé ce jeudi une réunion à huis clos de deux jours.

L’Iran a invité l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à se rendre le 8 décembre sur le chantier du réacteur à eau lourde d’Arak.  Le Directeur de l’AIEA, Yukiya Amano en a informé le conseil des gouverneurs de l'agence qui a entamé aujourd'hui à Vienne une réunion à huis clos de deux jours. Cette décision de Téhéran est la première conséquence concrète d’un accord conclu le 11 novembre dernier entre l’AIEA et la République islamique.

Cet accord technique, signé à Téhéran lors d’une visite de Yukiya Amano, prévoit également une visite à la mine d’uranium de Gachin et un engagement de l’Iran à donner des informations sur ses éventuels projets de nouveaux réacteurs nucléaires ou de site d’enrichissement supplémentaires.

Il faut signaler que l’AIEA est parallèlement chargée de veiller à l’application de l’accord intérimaire conclu dimanche dernier en Suisse entre l’Iran et les grandes puissances du groupe des 5+1, qui prévoit notamment la suspension des activités sur le site d’Arak.  Yukiya Amano a déclaré que son agence étudiait en détail l’accord de Genève afin de le « mettre en pratique ».  Accord qui prévoit notamment des inspections sur une base quotidienne des différents sites ainsi que du gel de l’enrichissement de l’uranium à plus de 5 % en échange d’un allègement des sanctions en vigueur contre Téhéran.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/12/2014
Loading the player ...