Energie durable pour tous : la financer grâce à un partenariat public-privé sous l’égide de l’ONU

Écouter /

Ban Ki-moon avec Jim Yong Kim. Photo : ONU/Paulo Filgueiras

L’Organisation des Nations Unies et la Banque mondiale ont annoncé mercredi 27 novembre, un effort concerté de la part des gouvernements, d’organismes internationaux, de la société civile et du secteur privé pour élargir l’accès à l’énergie durable. Le Secrétaire général de l'ONU a lancé un appel pour investir massivement afin de contenir la hausse des températures.

« L’énergie durable est le fil d’Ariane qui relie croissance économique, équité sociale, climat stable et environnement sain », a déclaré Ban Ki-moon, après avoir coprésidé avec le Président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, une réunion du Conseil consultatif de son initiative « Énergie durable pour tous ». Le Secrétaire général, a, au cours de cette réunion, plaidé pour une action dans quatre domaines: finance, accès à l’énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables.

De son côté, Jim Yong Kim a souligné que le financement est un élément clé pour réaliser ces objectifs. « Nous commençons maintenant dans les pays où la demande en faveur d’une action est la plus urgente », a-t-il déclaré. « Dans certains de ces pays, seule une personne sur 10 a accès à l’électricité. Il est temps que cela change. »

Lancée il y a deux ans, l’Initiative vise à atteindre trois objectifs interdépendants d’ici à 2030: l’accès universel à l’énergie moderne, le doublement de l’efficacité énergétique et celui de la part des énergies renouvelables.

Ban Ki-moon a salué les réalisations déjà accomplies dans ce cadre comme « Lumière pour tous », au Brésil, un programme qui a permis à 15 millions de personnes d’avoir accès l’électricité, ainsi que l’engagement de la Norvège de 330 millions de dollars en 2014 pour développer ses énergies renouvelables.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/07/2014
Loading the player ...