Climat : l'ONU prône une transformation radicale de l'industrie du charbon

Écouter /

Christiana Figueres à l’ouverture de la conférence. Photo : UNFCCC/Jan Golinski

La Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Christiana Figueres, a déclaré lundi 18 novembre que l’industrie du charbon doit se transformer de façon radicale, se diversifier pour éviter les pires impacts sur les changements climatiques.

S’adressant aux chefs de l’industrie réunis à Varsovie, en Pologne, pour le Sommet international du charbon et du climat, organisé par le Gouvernement polonais et l’Association mondiale du charbon, Christiana Figueres a déclaré que sa présence à la réunion n’est ni une approbation tacite de l’utilisation du charbon, ni un appel à la cessation immédiate de son utilisation.

« Je suis ici pour dire que le charbon doit changer rapidement et en profondeur pour le bien commun », a souligné Figueres. Le sommet a lieu en même temps que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, également à Varsovie, et peu de temps après la publication des conclusions du GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, qui montre que le changement climatique généré par l’homme s’accélère.

« Les conclusions du GIEC ont été approuvés par 195 gouvernements, y compris ceux des pays dans lesquels vous opérez. Nous avons atteint des concentrations de gaz à effet de serre sans précédent dans l’atmosphère. Si nous continuons à avoir la même consommation énergétique que dans le passé, nous allons dépasser l’objectif convenu au niveau international de limiter le réchauffement à moins de deux degrés Celsius », a averti Christiana Figueres.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...