Climat : la conférence de Varsovie doit servir de tremplin, affirme Ban Ki-moon

Écouter /

Intervenant dans le cadre de la réunion de haut niveau de la 19ème session de la Convention des Nations Unies sur le changement climatique, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a fait valoir que le cyclone Haiyan qui a ravagé les Philippines témoigne de la menace que fait peser le changement climatique sur notre avenir. Nous sommes à la croisée des chemins et l’ampleur de nos actions est encore insuffisante pour limiter la hausse de la température mondiale, a déclaré Secrétaire général. Aussi, la Conférence de Varsovie doit-elle servir de tremplin, a-t-il déclaré.

Ban Ki-moon s'est toutefois voulu optimiste et a appelé à l'action dans plusieurs domaines Tout d'abord, les pays qui ne l’ont pas encore fait devraient ratifier rapidement la deuxième période d'engagement du Protocole de Kyoto, adoptée à Doha.

Ensuite, il faut renforcer le financement, y compris le financement à long terme et le Fonds vert pour le climat. Partant, afin de réaliser la transformation à grande échelle nécessaire pour stabiliser le climat, les pays doivent respecter leurs engagements de financement du climat et adopter des objectifs beaucoup plus ambitieux.

Le Secrétaire général a également exhorté les États Membres à construire un plan d’action pour relever le défi climatique, les engagements actuels étant tout simplement insuffisants, selon lui.

Enfin, Ban Ki-moon a souligné qu'il faut poser des bases solides pour l’accord de 2015, en insistant sur le fait que les conclusions de la Conférence de Varsovie doivent servir de tremplin.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

Classé sous Changement climatique, L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
23/04/2014
Loading the player ...