Afrique centrale : préoccupations persistantes en République centrafricaine et en RDC

Écouter /

Le Conseil de sécurité a examiné ce matin la situation en Afrique centrale et les zones où sévit l'Armée de résistance du Seigneur. Sous présidence chinoise, les quinze ont entendu l'exposé du Représentant spécial du Secrétaire général dans la région, Abou Moussa. Ce dernier a fait part de préoccupations persistantes liées à l'instabilité croissante en RCA, la République centrafricaine ainsi que de la prolifération de groupes armés dans l'est de la RDC, la République démocratique du Congo.

En RCA, la situation sécuritaire, humanitaire et des droits de l’homme se détériore rapidement et de manière significative, tandis que les arrangements politiques de transition demeurent fragiles. L’accroissement récent des violences intercommunautaires est tout particulièrement alarmant. I1 y a un besoin pressant d’adresser cette crise avant qu’elle n’échappe à notre contrôle et ne mène à davantage de pertes de vies.

En RDC, bien que la défaite du M23 par les forces armées congolaises et les casques bleus des Nations Unies constitue en soi une victoire, un accord de paix n’a toujours pas été signé et plusieurs autres groupes rebelles continuent à opérer dans l’Est de la RDC et à menacer les communautés locales en toute impunité.

Selon le Représentant spécial l'insécurité et l'instabilité en RCA continuent d'avoir des implications sur les pays voisins. De plus, le crime transnational organisé continue de constituer un grave défi en Afrique centrale. En outre, les pays de la région sont vulnérables face à la déstabilisation causée par les menaces grandissantes posées par le terrorisme et l'extrémisme provenant de pays extérieurs à la sous-région.

Aussi le Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA) continue sa coopération étroite avec la Communauté économique des États d'Afrique centrale. De même, s'agissant de la piraterie et de l'insécurité dans le golfe de Guinée, travaille de concert avec le Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique de l'ouest, ce qui a permis d'adopter la Déclaration de Yaoundé qui définit une approche interrégionale cohérente.

S'agissant de la lutte contre l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) les efforts sont menés de pair avec l'Union africaine à travers une Équipe spéciale ce qui a permis de déployer des contingents totalement opérationnels, même si de récents incidents au Soudan du Sud viennent rappeler la menace que constitue la LRA.

Enfin, en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, les jalons ont été posés pour l'élaboration d'une stratégie régionale commune, mais aussi pour la tenue d'un Forum régional pour l'emploi des jeunes, sachant que tous domaines sont intrinsèquement liés.

(Extrait sonore : Abou Moussa, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Afrique centrale et les zones où sévit l'Armée de résistance du Seigneur)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/11/2014
Loading the player ...