Syriens en transit : le HCR exhorte les pays à garder leurs frontières ouvertes

Écouter /

Antonio Guterres, Haut Commissaire de l’ONU aux réfugiés

Avec un nombre croissant de Syriens cherchant la sécurité en Europe, le HCR, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, a exprimé vendredi 18 octobre sa préoccupation concernant les graves difficultés encourues par ces personnes déracinées durant leur voyage et leur passage aux frontières. Cela comprend le risque de noyade en mer et d’autres tragédies au cours desquelles des Syriens font face à de nombreuses barrières dans leurs déplacements.

« Notre inquiétude concerne la cause de la tragédie qui pourrait être attribuée à des coups de feu qui ont été tirés après que le bateau ait quitté la Libye, ce qui a blessé quatre personnes et endommagé la coque », a déclaré la porte-parole du HCR, Melissa Fleming, lors d’une conférence de presse à Genève en citant le cas d’un bateau qui transportait entre 400 et 500 Syriens et Palestiniens et qui a coulé en Méditerranée vendredi dernier. Seules 200 personnes ont été secourues.

Le même jour un bateau a coulé au large d’Alexandrie en Egypte avec environ 112 passagers à son bord, dont 40 étaient des Syriens. Douze corps ont été retrouvés, y compris cinq enfants. Les survivants sont retenus dans des centres de détention, au sein de deux postes de police.

Entre janvier et fin septembre, au moins 7557 Syriens et Palestiniens sont arrivés sur les côtes de l’Italie, dont 6233 depuis août à bord de 63 bateaux. En 2012, ce chiffre s’élevait à 350. La plupart des réfugiés syriens qui arrivent en Italie continuent vers d’autres pays en Europe en quête d’asile.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/11/2014
Loading the player ...