Syrie : campagne de vaccination avec le soutien de l'OMS et de l'UNICEF

Écouter /

Programme de vaccination en Syrie

Des campagnes de vaccinations sont en cours sur des enfants en Syrie avec le soutien des agences des Nations unies, qui craignent une possible flambée des cas de polio dans le pays. L’UNICEF a ainsi rejoint l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’autres partenaires pour organiser une large action d’immunisation destinée à protéger le plus d’enfants possibles à la fois dans le pays, et dans les régions frontalières contre la polio et d’autres maladies que l’on peut éviter grâce à la vaccination.

En Syrie, la campagne a été lancée par le ministère de la santé et a commencé le 24 octobre avec pour objectif de vacciner 2,4 millions d’enfants contre la polio, la rougeole, les oreillons et la rubéole, a ajouté l’agence des Nations unies pour l’enfance.

Selon l’UNICEF, environ 500.000 enfants n’ont pas été vaccinés contre la polio ces dernières années, en raison de la guerre civile. Avant le début du conflit, le taux de vaccination était environ 95%. Le conflit en Syrie a provoqué de très importants mouvements de population, avec des millions d’enfants déplacés, que ce soit à l’intérieur du pays, ou dans les pays voisins.

En conséquence, toutes les campagnes traditionnelles de vaccination ont été perturbées ou interrompues, et désormais les enfants sont très exposés à la polio ou la rougeole, a averti l’UNICEF.

L’OMS a indiqué pour sa part la semaine dernière que la Syrie pourrait être confrontée à sa première flambée de cas de polio depuis 1999, après la découverte de 2 cas suspects de polio dans la province de Deir Al Zour (est).

Bien qu’il « manque toujours la confirmation définitive par une analyse de laboratoire », l’OMS a décidé de réagir comme s’il s’agissait d’une flambée de polio. Cette maladie très contagieuse frappe surtout les enfants de moins de 5 ans et peut conduire à la paralysie en quelques heures. La maladie peut être fatale dans certains cas.

Vingt autres enfants dans la même région, dont la plupart ont moins de 2 ans, souffrent également de paralysie flasque aigüe, qui est le symptôme de plusieurs maladies différentes, dont la polio.

Ces cas sont en cours d’analyse, a indiqué Tarik Jasarevic, porte-parole de l’OMS, en précisant que sur les quelque 100.000 cas similaires examinés chaque année par l’OMS, seuls quelques centaines se révèlent être provoqués par la polio.

Environ 115.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début des violences en Syrie il y a deux ans, et des millions de Syriens ont quitté leur foyers.

Avant le lancement de cette nouvelle campagne de vaccination, l’UNICEF a déjà fourni cette année des vaccins contre la rougeole, les oreillons et la rubéole à 1,1 million d’enfants.

En outre, l’UNICEF a fourni des vaccins contre la polio à 800.000 enfants.

(Extrait sonore : Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Le dernier journal
Le dernier journal
31/10/2014
Loading the player ...