Situation au Darfour : Hervé Ladsous présente le rapport de Ban Ki-moon au Conseil de sécurité

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Uies chargé des opérations de maintien de la paix

Le Conseil de sécurité s'est réuni mercredi 23 octobre pour examiner le rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur la MINUAD, l'Opération hybride de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour. Présent dans la salle du Conseil à New York, Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, a quant à lui, présenté la synthèse du rapport de Ban Ki-moon sur les avancées et les défis actuels au Darfour.

De son côté, Mohamed Ibn Chambas, le Représentant spécial et Médiateur en chef conjoint de l'ONU et de l'Union africaine au Darfour, s'est exprimé devant les quinze par vidéoconférence à partir de Khartoum, sur la sécurité au Darfour qui est préoccupante suite aux attaques meurtrières contre des soldats de la paix et le personnel humanitaire. Il a aussi déploré de nombreux morts ainsi que des déplacements des populations suite aux conflits entre diverses ethnies dans cette région.

Le rapport de Ban Ki-moon indique que deux ans après l'adoption du Document de Doha par le Gouvernement soudanais et le MLJ, les parties portent moins leurs efforts sur la mise en place des institutions prévues par l'accord et les concentrent davantage sur la mise en application rapide de la Stratégie de développement du Darfour. Cette stratégie a été formulée par l'Autorité régionale pour le Darfour, le Gouvernement soudanais et les organismes de développement, de mai 2012 à mars 2013, pour servir de cadre à l'action menée pour répondre aux besoins du Darfour en matière de relèvement, reconstruction et développement. Les mesures prises jusqu'ici par les parties en vue de son application concernent principalement l'établissement de propositions de projets, la mise en place de mécanismes de coordination et l'appel à des partenaires d'exécution.

Les conditions de sécurité dans lesquelles le personnel de la MINUAD et des organismes humanitaires travaillent au Darfour restent très préoccupantes. « Je condamne avec la plus grande fermeté les responsables des attaques armées dirigées contre les patrouilles de la MINUAD, en particulier celle perpétrée près de Khor Abeche (Darfour méridional) au cours de laquelle sept Casques bleus de la République-Unie de Tanzanie et un policier de la Sierra Leone ont été tragiquement tués » déclare Ban Ki-moon dans son rapport.

« Je suis profondément perturbé par la mort de deux agents nationaux d'un organisme humanitaire pris dans un échange de tirs entre forces gouvernementales et milices associées à Nyala (Darfour méridional). Il est extrêmement regrettable qu'à ce jour, aucune enquête menée par le Gouvernement sur cette attaque et les attaques précédentes visant les Casques bleus et les agents des organismes humanitaires n'ait permis de traduire les auteurs de ces actes en justice. J'exhorte les autorités à mener une enquête approfondie sur chacun de ces incidents et à traduire les responsables de ces actes en justice sans tarder ».

Le Secrétaire général des Nations Unies ajoute que « J'ai également appris avec tristesse que quatre soldats de la MINUAD originaires du Burkina Faso avaient trouvé la mort dans un accident causé par des inondations. Je présente mes profondes condoléances aux Gouvernements de la République-Unie de Tanzanie, de la Sierra Leone et du Burkina Faso ainsi qu'aux familles, amis et collègues des soldats disparus ».

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint de l'ONU aux opérations de maintien de la paix)

Le dernier journal
Le dernier journal
15/09/2014
Loading the player ...