Seychelles: une meilleure formation est nécessaire pour soutenir l’«économie bleue»

Écouter /

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’éducation, Kishore Singh, a salué lundi 21 octobre, les efforts du gouvernement des Seychelles pour développer une économie s’appuyant sur l’utilisation durable des ressources marines afin de réduire la pauvreté et la dégradation des océans, tout en demandant qu’une plus grande attention soit accordée à la formation aux métiers de « l’économie bleue ».

Au terme de sa toute première mission dans cet archipel, Kishore Singh a indiqué que les formations techniques et professionnelles doivent être améliorées et les liens avec les entreprises renforcés pour donner aux Seychellois les moyens d’acquérir les qualifications et compétences « nécessaires pour contribuer à faire prospérer la nation ».

Au cours de sa mission de huit jours, le Rapporteur spécial de l'ONU a rencontré le Président des Seychelles, James Michel, d’autres hauts responsables du gouvernement, ainsi que des représentants de la société civile, des enseignants et des étudiants.

Kishore Singh présentera son rapport au Conseil des droits de l’homme en juin 2014. Parmi ses recommandations attendues, figure son soutien au Programme Renaissance nationale, lancé par le Président. « Ce programme constitue une feuille de route pour résoudre les graves problèmes sociaux auxquels sont confrontés les enfants à la maison et dans les écoles, mais il ne peut réussir que si les parents et les communautés s’engagent activement dans la recherche de solutions communes », a déclaré Kishore Singh.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...