RDC: les FARDC ont découvert deux fosses communes à Kibumba, selon Julien Paluku

Écouter /

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku recevant les explications du colonel Mamadou Ndala, commandant des opérations militaires des FARDC contre le M23. Photo : Radio Okapi

Les Forces armées de la RDC (FARDC), qui ont pris le contrôle de Kibumba samedi après-midi, ont découvert deux fosses communes dans cette localité située une trentaine de kilomètres au nord de Goma, dans le territoire de Nyiragongo. Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku l'a annoncé dimanche 27 octobre, réclamant une enquête internationale afin d'établir les responsabilités dans cette affaire dans une zone qui était contrôlée par les rebelles du M23.

«Nos troupes, qui étaient en train de faire le ratissage dans les environs de Kibumba, viennent de découvrir deux fosses communes pleines des corps des gens ; civils ou militaires, cela reste encore à préciser», a déclaré Julien Paluku.

La découverte de ces fosses communes contenant des ossements d'adultes et des enfants a été effectuée au niveau des grottes situées dans les environs la zone appelée « Trois Antennes», selon des sources militaires.

Julien Paluku a par ailleurs invité «la Monusco ainsi que la communauté internationale à mener une enquête pour qu'on puisse établir les responsabilités par rapport à ceux qui seraient des auteurs de ces exactions », estimant qu'il s'agit là «des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité. Et si c'est une catégorie des populations qui a été visée sur une base ethnique, c'est un crime de génocide.»

Pour lui, les responsabilités dans cette affaire devraient être établies rapidement. «Si c'est le M23, parce que c'est lui qui gérait cet espace, qu'il soit rapidement traduit en justice et que la Cour pénale internationale soit saisie», a poursuivi le gouverneur Paluku.

En attendant, une commission d'enquête a été mise en place au niveau du ministère de la Défense nationale et des anciens combattants. D'après le communiqué lu dimanche soir à la télévision nationale (RTNC) par le général Léon-Richard Kasonga, porte-parole des FARDC, cette commission devrait se rendre dans ce secteur afin de fixer l'opinion tant nationale qu'internationale sur cette découverte macabre.

Kibumba, Kiwanja, Rutshuru reconquis

Les FARDC appuyées par la brigade d'intervention de la Monusco ont repris d'importantes positions tenues par les rebelles du M23 au Nord-Kivu au cours des combats qui se sont déroulés pendant tout le week-end. Les cités de Kibumba, Kiwanja et Rutshuru occupées par les rebelles depuis plus d'un an par le M23 sont repassées sous le contrôle de l'armée.

Le chef de la Monusco, Martin Kobler, a visité la cité de Kiwanja dimanche pour réconforter la population locale. Tout en félicitant les FARDC ainsi que les casques bleus déployés dans cette zone pour le travail abattu, Martin Kobler a aussi encouragé la recherche d'une solution politique à cette crise.

Les négociations de Kampala entre le gouvernement et le M23 sont suspendues depuis une semaine. Kinshasa refuse de réintégrer tous les rebelles dans les rangs de l'armée.

(Extrait sonore : Julien Paluku, Gouverneur du Nord-Kivu; propos recueillis par Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...