ONU/NEPAD : l'Afrique se transforme, selon Ibrahim Mayaki

Écouter /

 

« L'Afrique d'aujourd'hui n'est absolument pas l'Afrique qui était dans le désespoir il y a treize ans;c'est une Afrique qui se transforme et il faut renforcer les conditions positives de la transformation » a déclaré jeudi le Secrétaire exécutif de l'Agence de planification et de coordination du NEPAD, Ibrahim Mayaki, à l’issue d’une réunion sur les flux de fonds illicites, tenue au Siège de l'ONU à New York.

Cinquante ans après la formation de l'Organisation de l'unité africaine (OUA) et en marge du débat de l'Assemblée générale sur l'Afrique, l'ONU a organisé cette semaine la semaine africaine, placée sous le thème « Promouvoir le panafricanisme et la renaissance africaine ».

La semaine, co-organisée par le Bureau du Conseiller spécial sur l'Afrique, la Commission économique pour l'Afrique, le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs ainsi que le NEPAD, le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, et qui comprend une série de tables rondes et de panels, est l'occasion de constater les transformations qui s'opèrent sur le continent, alors qu'il est question d'une “renaissance africaine”.

Selon le Secrétaire exécutif de l'Agence de planification et de coordination du NEPAD, Ibrahim Mayaki, la vision que la communauté internationale porte sur l'Afrique a sensiblement changé.

Au cours des dernières années, malgré la crise internationale, l'Afrique a été résiliente. Même si elle n'a pas eu des taux de croissance économique élevés, elle a eu des taux de croissance beaucoup plus élevés que la moyenne mondiale.

Six des économies à plus forte croissance du monde sont africaines, mais sept des économies les plus inégales le sont également, statistiques qui témoigne selon Ibrahim Mayaki de la nécessité pour le continent de mettre en œuvre un développement inclusif.

Dans une interview accordée à la Radio des Nations Unies, Ibrahim Mayaki revient sur les défis auxquels fait face l'Afrique y compris sur le plan des infrastructures, de la gestion des conflits et de la corruption.

Il souligne notamment que les impératifs prioritaires que consituent la pauvreté et la jeunesse pour que la renaissance annoncée du continent soit durable.

(Interview : Ibrahim Mayaki, Secrétaire exécutif de l'Agence de planification et de coordination du NEPAD; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/12/2014
Loading the player ...