ONU : les finances sont solides, mais le ”budget ordinaire est serré”

Écouter /

Yukio Takasu

Le Secrétaire général adjoint à la gestion des Nations Unies, Yukio Takasu a déclaré mercredi que la situation buddétaire de l'Organisation est bonne, tout en exhortant les États Membres à payer leur quote-part.

« Dans l'ensemble la situation financière est saine », a affirmé le Chef de la gestion des Nations Unies lors d'une conférence de presse au Siège de l'ONU à New York, ajoutant « cependant que le budget ordinaire est serré. »

Suite à son exposé devant la cinquième Commission de l'Assemblée générale, chargée des questions administratives et budgétaires, Yukio Takasu a expliqué qu'un montant significatif des quotes-parts des États Membres n'a toujours pas été payé.

Les caisses de l'Organisation disposent actuellement de 55 millions de dollars de fonds de roulement, cependant les quotes-parts impayées au titre du budget ordinaire s'élèvent à 36%, soit 945 millions sur 2,6 milliards de dollars. Ce montant de contributions impayées représente une hausse par rapport aux 855 millions de dollars signalés à la même période en 2012.

Le nombre d'États ayant payé leurs contributions pleinement le 5 octobre s'élève à 134 cette année, soit cinq de plus que l'année dernière.

Pour Yukio Takasu cela constitue une preuve de l'engagement des États Membres vis-à-vis des Nations Unies.

Les États-Unis le Brésil et le Vénézuela sont les trois pays ayant les quotes-parts non acquittées les plus importantes, avec des montants s'élevant respectivement à 795 millions, 75 millions et 22 millions dollars.

Le montant dû par l'Organisation aux pays contributeurs de troupes et de personnels de police pour les opérations de maintien de la paix a baissé, passant de 525 millions de dollars fin 2012 à 423 millions pour fin 2013. L'Inde l'Éthiopie, le Bangladesh le Pakistan le Rwanda et le Nigéria sont les principaux pays créditeurs.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

Le dernier journal
Le dernier journal
29/07/2014
Loading the player ...