ONU Habitat : pour la résilience des villes

Écouter /

Yamina Djacta, Directrice d'ONU-Habitat à New York. Photo : ONU/JC McIlwaine

En 2010, le tremblement de terre en Haïti a laissé 1,5 millions de personnes sans abris. Le séisme et le tsunami de 2011 ont déplacé 3000,000 de personnes au Japon. En 2012, l'Ouragan Sandy a laissé une grande partie de la ville de New York paralysée pendant plus d'une semaine.

Ces réalités ont incité l'ONU-Habitat a placé cette année la Journée mondiale de l'habitat sous le thème de la résilience et de la mobilité urbaine. L'agence onusienne espère ainsi permettre l'échange des expériences et connaissances acquises par différentes villes et de développer des outils pour pouvoir mieux concevoir les villes.

Selon l'ONU, les villes doivent devenir plus résilientes pour faire face aux catastrophes naturelles et fournir des moyens de transport alternatifs à leurs habitants, afin de pouvoir prospérer. Aussi, elles doivent être bien planifiées et conçues pour assurer leur fonctionnement et une qualité de vie des habitants, y compris en cas de catastrophe.

Il s'agit de mettre en place des stratégies adaptées, souligne la Directrice d'ONU-Habitat à New York, citant l'exemple de la ville de Hoboken au New Jersey. Cette ville, qui est propice aux inondations, a décidé de mettre les générateurs de divers bâtiments sur les étages plus élevés afin que ceux-ci puissent fonctionner malgré la montée des eaux.

(Interview : Yamina Djacta, Directrice d'ONU-Habitat à New York ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Environnement, Reportages.
Le dernier journal
Le dernier journal
19/09/2014
Loading the player ...