ONU / développement: l'agenda post-2015 doit tenir compte des inégalités d'accès aux services de bases

Écouter /

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), le Haut Commissariat aux droits de l’homme (HCDH), les Amis de l’eau, et le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit humain à l’eau potable et à l’assainissement, ont exhorté mercredi les pays à centrer le nouveau programme de développement post 2015 autour des principes de l’égalité et de la non-discrimination.

La déclaration, publiée dans la cadre de la table ronde sur le thème "Mesurer les inégalités dans le programme de développement pour l'après-2015 : un nouvel outil mondial pour l'Initiative eau, assainissement et hygiène pour tous (WASH) et au-delà", organisée au Siège de l'ONU à New York, souligne que les futurs objectifs, cibles et indicateurs du développement devraient explicitement se concentrer sur les millions de personnes et les groupes les plus marginalisés et défavorisés.

Le document appelle à désagréger les données, afin de mieux mesurer les inégalités, signalant que suite à l'utilisation de données agrégées dans le cadre des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), des millions de personnes sont restées « cachées » dans les statistiques globales et se retrouvent toujours sans accès aux services de base.

Par ailleurs, toujours selon la déclaration, les critères de réussite devraient être fixés autour de la réduction des écarts ou des inégalités dans l’accès à l'assainissement, l’eau et l’hygiène, ainsi qu'à d'autres secteurs clefs tels que l’éducation et la vaccination.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
01/08/2014
Loading the player ...