Nouveau naufrage meurtrier au large de l’Italie, déplore le HCR

Écouter /

Les garde-côtes italiens aménent les survivants de la tragédie au port de Lampedusa.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a exprimé jeudi sa tristesse à l’annonce du naufrage d’un navire au large des côtes italiennes, avec à bord près de 500 personnes, principalement des migrants en provenance d’Érythrée. Au moins 82 d’entre elles auraient trouvé la mort et de nombreuses autres sont portées disparues.

« Je suis consterné par l’augmentation du nombre de migrants fuyant les conflits ou les persécutions dans le monde et qui périssent en mer », déclare dans un communiqué de presse le chef du HCR, Antonio Guterres, tout en exprimant sa gratitude aux garde-côtes italiens pour leur intervention rapide qui a permis de sauver 147 vies.

Le bateau, qui avait quitté la Libye, a pris feu à environ 2,7 kilomètres de l’île de Lampedusa, entre Malte et la Tunisie.

Le HCR travaille avec les pays de la région pour proposer des alternatives aux migrants prêts à s’embarquer pour ces traversées périlleuses.

Cette tragédie est la seconde catastrophe maritime cette semaine à se produire au large des côtes italiennes. Lundi, 13 hommes s’étaient noyés au sud de l’Italie après avoir tenté de gagner la côte à la nage.

Aujourd’hui, l’Assemblée a donné le coup d’envoi d’un dialogue de haut niveau sur la migration internationale et le développement.

(Mise en perspective : Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...