Nord-Kivu: les transporteurs satisfaits du retour de la sécurité entre Goma et Rutshuru

Écouter /

Les conducteurs des véhicules de transport en commun se réjouissent du rétablissement de la sécurité entre Goma et Rutshuru au Nord-Kivu, après la reprise de plusieurs localités par l'armée congolaise. Les rebelles du M23, qui contrôlaient une partie de cette zone depuis plus d'une année, y avaient imposé des restrictions des mouvements et érigé des barrières où étaient perçues des taxes.

Ce mardi dans la matinée, un minibus transportant des passagers et un camion transportant des marchandises sont arrivés à Goma en provenance de Rutshuru.

Dans le même temps, un autre camion a quitté Goma pour Rutshuru. Les conducteurs de ces véhicules affirment que lundi soir, plusieurs véhicules qui étaient bloqués à Rutshuru, à cause des combats entre l'armée et la rébellion du M23, sont arrivés à Goma.

Les transporteurs se réjouissent également de la levée de nombreuses barrières illégales érigées par la rébellion.

« Tout véhicule était soumis au paiement des taxes par le M23. Nous sommes vraiment contents que notre armée assure à nouveau la sécurité de cette zone après y avoir délogé le M23 », raconte un conducteur, expliquant que ces taxes pouvaient aller jusqu'à 300 dollars.

Des taxes allant de 10 à 500 dollars étaient en effet perçues depuis plus d'une année par le M23 sur les véhicules des commerçants qui parcouraient la route Goma-Rutshuru.

Exaspérés, plusieurs transporteurs avaient décidé de garder leurs véhicules à la maison.

Mais les plus téméraires cherchaient à contourner les barrières du M23 en effectuant des détours, parcourant deux à trois fois plus de distance.

(Mise en perspective:   Gisèle Kaj pour Radio Okapi)

Classé sous L'info.
Le dernier journal
Le dernier journal
22/09/2014
Loading the player ...