Naufrage au large de Lampedusa : le HCR précise les circonstances de ce drame

Écouter /

Des survivants de la tragédie au large des côtes de Lampedusa. Photo : UNHCR

Un bateau transportant environ cinq cents migrants a fait naufrage, jeudi 3 octobre, au large de l'île italienne de Lampedusa. Les passagers venaient de l'Erythrée et avaient embarqués dans ce bateau au port libyen de Misrata. Cette tragédie intervient alors qu'un dialogue de haut niveau sur la migration internationale et le développement est en cours à l’Assemblée générale de l’ONU.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique que les efforts de secours à l'île de Lampedusa, située au sud de l'Italie, se concentrent désormais sur l’aide aux personnes qui ont survécu à ce naufrage un jour plus tôt de l'embarcation de fortune sur laquelle ces personnes tentaient de rejoindre l’Europe à partir de l'Afrique du nord.

Quelques 111 corps ont été récupérés jusqu’à présent, mais avec les 500 personnes signalées à bord de ce bateau qui a coulé, il est à craindre que de nombreux corps restent piégés dans les décombres sur le plancher océanique. Le HCR précise que parmi les survivants il y a 40 garçons non accompagnés âgés entre 14 et 17 ans, et six femmes qui sont pour le moment épuisés et en état de choc. Les survivants sont actuellement hébergés dans un centre d'accueil, déjà surchargées par quelque 1.000 autres personnes arrivées récemment à bord d'autres bateaux.

Devant cette tragédie, le Haut Commissaire de l'ONU pour les réfugiés, António Guterres, a lancé un appel à tous les Etats pour qu'ils trouvent ensemble des voies et moyens de lutter efficacement contre les passeurs et les trafiquants et autres criminels qui font ces choses horribles. Il s'agit aussi, selon lui, de trouver les moyens de protéger les victimes et de permettre aux gens d’avoir accès aux endroits où la protection peut être accordée sans avoir à risquer leurs vies et à subir de telles violations brutales de leurs droits de l’homme.

(Interview : Fatoumata Lejeune-Kaba, porte-parole du HCR, jointe par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/08/2014
Loading the player ...