Maldives : Ban Ki-moon préoccupé par le retard pris par les élections présidentielles

Écouter /

Le Secrétaire général s’est déclaré dimanche profondément préoccupé par le retard pris par le premier tour de l’élection présidentielle aux Maldives, qui a été annulé par la Cour suprême du pays.

Initialement prévu le 7 septembre, le premier tour de ce scrutin a été annulé et n’a pu se tenir depuis, « en dépit des efforts concertés de la part de la Commission électorale », déplore Ban Ki-moon dans une déclaration de son porte-parole rendue publique dans la soirée.

« Le Secrétaire général appelle toutes les parties à maintenir le calme et exhorte les dirigeants politiques et les institutions de l’État à se montrer la hauteur de leurs responsabilités, à respecter le processus démocratique et à participer à une élection crédible, pacifique et inclusive dès que possible, pour qu’un nouveau président puisse être inauguré le 11 novembre, conformément à la Constitution. »

Les aspirations et la volonté du peuple des Maldives sont reflétées par le taux de participation, de 88%, lors de l’élection du 7 septembre, ajoute le porte-parole. Le Secrétaire général est fermement convaincu qu’il n’est pas possible de s’opposer à la volonté légitime du peuple.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...