Madagascar : le PAM va aider les 400 000 personnes les plus vulnérables

Écouter /

Essaim de criquets

Près de 4 millions de personnes vivant dans des régions rurales sont menacées de famine à Madagascar en raison de pluies trop faibles et d’une invasion de criquets. Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), ces populations sont confrontées à la famine, après de faibles pluies, des cyclones et une invasion de criquets qui a ruiné les récoltes.

Le PAM, qui voulait porter secours à un million de personnes en novembre et décembre, a décidé de se concentrer sur les 400.000 habitants les plus vulnérables, habitant au sud de l’île, en raison d’un manque de ressources financières.

La situation ne va pas s’arranger, car la saison des cyclones va commence en novembre. La saison dure généralement de novembre à avril. En outre, si les prix alimentaires continuent à augmenter, « quelque 9,6 millions de personnes supplémentaires risquent de tomber dans l’insécurité alimentaire ».

Selon le PAM, il manque à ce jour 25 millions de dollars, dans l’appel de fonds lancé par l’agence onusienne pour venir en aide à Madagascar, l’un des pays les plus pauvres au monde.

La production de riz y a chuté cette année de 21% et celle de mais de 15%.

Deux-tiers de l’île ont été victimes des criquets, et des mesures d’éradication ont été mises en place depuis septembre.

Près de 28% des foyers vivant dans les zones rurales souffrent d’insécurité alimentaire et 50% de la population globale de malnutrition chronique.

Enfin, 1,6 million d’enfants ne vont pas à l’école et plus de 92% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève)

Le dernier journal
Le dernier journal
28/08/2014
Loading the player ...