L'UPU et PlaNet Finance unissent leurs efforts pour doper l'inclusion financière en Afrique

Écouter /

L'Union postale universelle et PlaNet Finance ont lancé officiellement aujourd'hui à Yaoundé (Cameroun) une initiative pour améliorer les transferts d'argent et l'inclusion financière en Afrique.

Ce projet de trois ans, financé majoritairement par l'Union européenne pour près de 1,5 million d'euros, vise à renforcer la capacité des postes du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d'Ivoire et du Mali à proposer des transferts d'argent correspondant mieux aux besoins des clients, notamment les migrants et leurs familles.

«Ce projet fait partie de nos efforts pour optimiser les capacités des postes à offrir des services financiers sûrs et à bon marché, qui amènent les clients, en particulier les migrants, vers des réseaux financiers formels», déclare Mansour Gueye, responsable des pays africains et moins développés à l'UPU. «Nous sommes convaincus que les services financiers postaux favorisent l'inclusion financière et qu'ils contribuent à faire baisser le prix des transferts d'argent dans le monde qui, le sait-on, sont une importante source de financement des économies dans les pays en développement.»

Concrètement, les partenaires renforceront l'actuel transfert d'argent postal électronique offert au travers du réseau international exploité par l'Union postale universelle, grâce au logiciel développé par son Centre de technologies postales.

Quelque 200 bureaux de poste dans les pays ciblés par le projet seront équipés de terminaux de paiement électroniques. Cela permettra aux guichetiers dans les zones rurales de réaliser plus facilement des transferts d'argent, au lieu de devoir passer par un centre d'appels situé en milieu urbain faute de capacités informatiques.

Par ailleurs, l'UPU jouera un rôle en matière de qualité des services financiers en menant des audits dans les bureaux de poste afin de contrôler les procédures de gestion et de les améliorer au besoin.

Enfin, les partenaires s'engagent à travailler avec les associations de migrants afin de sensibiliser plus de 50 000 personnes dans les pays visés à l'éducation financière et de les orienter vers des produits d'épargne ou d'assurance.

«La sécurité des personnes passe par celle de leur argent, de même que leur épargne prépare leur avenir et celui de leurs enfants», déclare Joël Pain, directeur général de PlaNet Finance. «Ces notions simples ne sont néanmoins pas intuitives. Il est important de former les personnes les plus vulnérables à l'éducation financière. Ce volet complète utilement la dimension relative aux transferts d'argent qui constituent le quotidien de millions de migrants et qui conditionnent la vie des destinataires et le maintien du lien social au sein des diasporas.»

Selon une étude de l'UPU, les postes et leurs filiales financières, grâce à leur vaste présence, arrivent au deuxième rang après les banques en matière d'inclusion financière, loin devant les institutions de microfinance, les prestataires de services financiers mobiles et autres prestataires de services financiers. Même si plus de 1,5 millard de personnes dans le monde disposent d'un compte d'épargne postal, l'UPU estime qu'il existe un vaste potentiel inexploité pour faciliter l'entrée des citoyens non bancarisés dans des systèmes financiers formels.

(Extrait sonore: Adrien Champey, Directeur du Développement et du Réseau International de PlaNet Finance; Propos recueillis par Florence Westergard)

Le dernier journal
Le dernier journal
23/07/2014
Loading the player ...