L’OMS se félicite du renforcement de la lutte contre le tabagisme en Europe

Écouter /

L’Union européenne (UE) est toujours à la pointe de la lutte contre le tabagisme, a salué lundi la Directrice générale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Margaret Chan, près de 10 ans après l’adoption de sa Directive sur les produits du tabac.

« L’Union européenne est depuis longtemps à l’avant-garde de la lutte antitabac. La Directive de 2001 a été adoptée avant même que l’on ne soit parvenu à un consensus sur le texte de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (la Convention-cadre de l’OMS) en 2003 », a affirmé Margaret Chan dans un communiqué de presse.

« L’Union européenne a par ailleurs montré qu’elle était résolue à protéger ses citoyens contre les méfaits du tabagisme en ratifiant la Convention-cadre de l’OMS en 2005, l’année-même de son entrée en vigueur. Toutefois, depuis, l’évolution du marché, les progrès scientifiques et les développements internationaux dans le secteur de la lutte antitabac ont mis en lumière un certain nombre de faiblesses et de lacunes dans la directive existante », a-t-elle ajouté.

Chaque année, la consommation de tabac et l’exposition à la fumée du tabac font plus de 700.000 morts dans l’Union européenne. En tant que Partie au traité, l’Union européenne a l’obligation de renforcer sa législation de lutte antitabac afin de tenir compte de ses engagements internationaux.

Les Parties au traité sont en effet tenues de prendre un certain nombre de mesures progressives pour réduire la demande et l’offre de produits du tabac, y compris la protection des populations exposées à la fumée du tabac, la lutte contre le commerce illicite, l’interdiction de la publicité, la promotion et le parrainage, l’interdiction de la vente aux mineurs, l’inscription de mises en garde sanitaires de grande taille sur les paquets de produits du tabac et enfin l’augmentation des taxes sur le tabac.

Au cours des derniers mois, le Comité du Parlement européen chargé de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire a travaillé en faveur d’une révision et d’une amélioration de la Directive de 2001. « Le processus de révision en cours de la Directive de l’Union européenne sur les produits du tabac constitue une excellente occasion de l’aligner sur les obligations au titre de la Convention-cadre de l’OMS », s’est félicitée la Directrice générale.

« C’est avec satisfaction que je constate que le projet de directive actuel tient compte des préoccupations sanitaires des européens concernant l’épidémie de tabagisme, puisque d’après certaines études, le public européen est également favorable à des politiques fermes de lutte antitabac », a affirmé la chef de l’OMS.

« J’espère assister au même soutien de la part des législateurs, lors de la dernière étape législative, au cours de la prochaine session plénière du Parlement européen », a-t-elle ajouté.

Selon Margaret Chan, une directive forte de l’Union européenne sur les produits du tabac aiderait non seulement à sauver des vies et à protéger les jeunes contre cette addiction, mais permettrait également d’adresser un signal fort au monde entier, en démontrant que l’Union européenne peut continuer à être considérée comme un allié solide dans la lutte contre l’épidémie de tabagisme. Cette dernière a déjà fait, selon les estimations, 100 millions de morts au cours du siècle dernier et pourrait en faire plus d’un milliard au XXIe siècle, si les pays ne mettent pas en œuvre les mesures contenues dans la Convention-cadre de l’OMS.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
24/04/2014
Loading the player ...