Le Togo se félicite des avancées réalisées dans le domaine du développement

Écouter /

À la tribune de l’Assemblée générale, le Représentant permanent de la République togolaise, Kodjo Menan, a affirmé mardi que la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) constitue l’une des priorités du gouvernement de son pays, qui a consenti d’énormes efforts en ce sens, avec des résultats probants, notamment dans le domaine de la santé.

« En matière de santé, la prévalence du VIH/sida a été réduite de moitié. La prise en charge des personnes infectées s’est considérablement améliorée et plus de

26.000 malades sont pris en charge par l’État », a relevé M. Menan.

Les campagnes de vaccination, de distribution de moustiquaires et de nutritions améliorées, qui sont intégrées dans un seul et même programme, ont permis d’enregistrer des résultats encourageants dans le domaine de la santé maternelle et infantile, selon l’Ambassadeur du Togo.

« Des progrès notables ont été enregistrés dans d’autres secteurs de développement, notamment l’agriculture, par l’entremise d’un vaste et ambitieux programme national d’investissement et de sécurité alimentaire, qui contribue à la réduction de la pauvreté, de la faim », a noté Kodjo Menan.

« Dans le domaine social, le gouvernement togolais a mis en place depuis plusieurs années des mesures pour s’attaquer durablement aux problèmes du chômage, notamment des jeunes et de leur marginalisation au sein des sphères de prise de décisions. »

Le gouvernement, a-t-il dit, s’efforce de bâtir progressivement une société démocratique capable de garantir la paix, la concorde, le bien-être, la justice et la liberté pour tous les Togolais, des éléments indispensables à la réalisation des objectifs de développement économique et social.

Selon lui, les « élections législatives, libres, démocratiques, transparentes et apaisées du 25 juillet 2013 », sont le fruit de la mise en œuvre de plusieurs mesures, y compris la recomposition de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’adoption du nouveau code électoral, la loi organique portant découpage électoral, la loi portant financement des partis politiques et celle relative au statut de l’opposition.

« Le nouveau Parlement issu de ce scrutin poursuivra les réformes institutionnelles et constitutionnelles prévues par l’Accord politique global signé à Lomé en août

2006 entre le gouvernement et les partis politiques en vue de les parachever pour que le

Togo se dote définitivement d’un cadre institutionnel qui renforce la démocratie et l’état de droit », a expliqué Kodjo Menan.

« De même, le gouvernement mis en place à l’issue des élections législatives du 25 juillet 2013 a reçu pour mandat d’intensifier les actions engagées dans les secteurs sociaux prioritaires tels que la santé, l’éducation, l’accès à l’eau potable et l’assainissement ainsi que l’emploi des jeunes ».

« Cette feuille de route ne perd pas de vue l’échéance de 2015 car elle vise avant tout à prolonger les efforts que le Togo déploie pour réaliser les OMD dans les dé1ais impartis », a souligné en conclusion l’Ambassadeur togolais.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Le dernier journal
Le dernier journal
26/08/2014
Loading the player ...