Laura Thompson de l'OIM explique les enjeux du dialogue de Haut niveau sur la migration et le développement

Écouter /

Laura Thompson, Directrice générale adjointe de l'OIM. Photo : Anastasia Dutova

Une deuxième rencontre internationale sur le Dialogue de haut niveau des Nations Unies sur la migration internationale et le développement se déroule cette semaine au siège des Nations Unies, à New York.

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) perçoit événement comme une bonne opportunité d'évaluer les progrès accomplis et d'améliorer la gouvernance en matière de migration, en particulier s'agissant de la protection des droits fondamentaux de tous les migrants, de la perception des migrants et de la migration, ainsi que de l'intégration de la migration dans les programmes nationaux et internationaux, dans un esprit de coopération multilatérale.

En tant qu'organisation principale chargée des migrations, l'OIM a été sollicitée par ses 151 membres et par l'Assemblée générale des Nations Unies pour participer et contribuer à cette rencontre avec les institutions partenaires des Nations Unies.

L'OIM propose six domaines d'action clés en vue d'améliorer l'impact de la migration en matière de développement pour les migrants, leurs familles, les pays d'origine et les pays de destination. Il s'agit d'améliorer la perception du public à l'égard des migrants ; de prendre en compte la migration pour la planification du développement aux niveaux national, régional et mondial, notamment pour le programme de développement post 2015 ; de protéger les droits fondamentaux de tous les migrants ; de gérer les migrations lors de situations de crise; d'améliorer les bases de données et de connaissances; ainsi que de promouvoir la cohérence des politiques et le développement institutionnel.

Toute avancée dans le débat sur la migration doit être fondée sur un renouvellement de l'engagement à protéger les droits fondamentaux de tous les migrants. Elle doit également reconnaître la contribution des migrants et des migrations dans toutes les dimensions du développement durable, par le biais de l'intégration des migrations dans le programme de développement des Nations Unies post 2015, dans le cadre d'un nouveau partenariat mondial pour le développement.

(Interview : Laura Thompson, Directrice générale adjointe de l'OIM ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Le dernier journal
Le dernier journal
30/07/2014
Loading the player ...