Grands Lacs : Les pourparlers entre Kinshasa et le M23 suspendus

Écouter /

(Avant-plan de g.à.d) Le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Martin Kobler et le Ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda sortant de l’hôtel où se déroulent les pourparlers entre le gouvernement et les rebelles du M23, dimanche 20 octobre 2013 à Kampala. Photo: Radio Okapi

Alors que plusieurs sources évoquaient l'éventualité de la signature de l'avant-projet d'un accord de paix, les pourparlers entre le gouvernement de la RDC et la rébellion du M23 ont été suspendus, dimanche 20 octobre. Les deux parties n'ont pas réussi à se mettre d'accord notamment sur la question de l'amnistie des rebelles.

« Nous espérions arriver à une issue qui aurait certainement ramené la joie et l'espoir d'un avenir meilleur sur les collines du Kivu. Je dois malheureusement dire que nous n'avons pas trouvé en face de nous des interlocuteurs aussi déterminés à ce que nous aboutissions », a regretté le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda.

Le chef de la délégation gouvernementale à ces pourparlers a expliqué qu'il restait encore du travail pour aboutir à un accord.

« Nous restons en tant que délégation du gouvernement prêts à poursuivre cet effort car nous considérons que la quête de la paix doit être un effort permanent et soutenu », a-t-il poursuivi, précisant que le gouvernement n'était pas prêt à « un accord à tout prix ».

« L'accord que nous recherchons doit être un accord qui conduit à une paix durable et qui préserve les intérêts de la nation congolaise », a indiqué le ministre.

(Extrait sonore : Raymond Tshibanda, Ministre congolais des affaires étrangères ; propos recueillis par Innocent Olenga, envoyé spécial de Radio Okapi à Kampala)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
18/04/2014
Loading the player ...