Droits de l'homme : la Chine exhortée à s'acquitter de ses obligations internationales

Écouter /

L’ouverture de la dix-huitième session du Conseil des droits de l’Homme à Genève (UN-Photo/Jean-Marc Ferré)

Suite à Genève de la session du Conseil des droits de l'homme et de l'examen périodique universel. Après le Sénégal lundi, les situations en Chine et au Nigéria étaient à l'ordre du jour ce mardi.

De nombreux orateurs sont intervenus. Parmi eux, la Représentante de la Belgique qui a tenu à clairement exprimer et détailler les obligations internationales dont Pékin ne s'est toujours pas acquitté.

Ainsi, la Belgique s'est dite préoccupée par le fait que la Chine n'a toujours pas ratifié le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. La Belgique recommande au gouvernement chinois de se tenir à son engagement de 2009 et d'établir un échéancier clair en vue de ratifier le Pacte.

Par ailleurs, la Chine doit continuer à réduire le nombre de délits passibles de la peine capitale et donner des informations précises sur l'identité et le nombre de condamnés qui attendent d'être exécutés ainsi que celles sur ceux qui l'ont été durant l'année écoulée.

Enfin, la Chine est priée de publier un plan détaillé de l'abolition des camps de rééducation par le travail reprenant le timing d'exécution de cette mesure bienvenue.

(Danielle Haven, Représentante de la Belgique auprès du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies)

Le dernier journal
Le dernier journal
31/07/2014
Loading the player ...