Syrie : Navi Pillay évoque un risque de conflit régional

Écouter /

Navi Pillay, Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme (Photo: J. M. Ferré/ONU).

Dans son discours à l’ouverture de la 24e session du Conseil des droits de l’Homme ce lundi à Genève, Navi Pillay a estimé qu’il « y a peu de doutes sur l’usage d’armes chimiques en Syrie, même si toutes les circonstances et les responsabilités doivent être clarifiées ». Il s’agit, selon la Chef des droits de l'homme de l’ONU, « d’un des crimes les plus graves qui puisse être commis ». Mais la Haut Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme a appelé une nouvelle fois à des négociations pour mettre fin au conflit syrien, estimant qu’une « réponse militaire risque d’allumer une conflagration régionale ».

A l’ouverture de la 24e session du Conseil des droits de l’Homme à Genève, Navi Pillay a mis en garde contre une déflagration régionale provoquée par une éventuelle intervention militaire en Syrie. Selon la Chef droits de l'homme de l'ONU, la situation tragique en Syrie requiert une action internationale, mais une réponse militaire ou la poursuite des livraisons d’armes risque d’engendrer une conflagration régionale, provoquant vraisemblablement beaucoup plus de morts et davantage de misère.

Et devant les souffrances inimaginables des civils et surtout l'usage des armes chimiques qualifié comme un des crimes les plus graves qui puissent être commis,  Navi Pillay a une nouvelle fois appelé à des négociations pour mettre fin au conflit syrien.

Selon la Haut Commissaire, Il n’y a pas de sortie facile de ce cauchemar, excepté la négociation immédiate ponctuée d'étapes concrètes. La communauté internationale a trop tardé à prendre des mesures sérieuses pour arrêter la spirale de la violence. Elle en appelle donc aux Etats influents pour trouver les moyens d’amener les belligérants à la table des négociations afin d'arrêter l’effusion de sang en Syrie.

Navi Pillay a par ailleurs dénoncé les violences en Iraq et en Egypte tout exprimant sa préoccupation sur la situation à Bahreïn.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de Navi Pillay, Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme)

Le dernier journal
Le dernier journal
22/10/2014
Loading the player ...