Syrie : le HCR dénombre plus de deux millions et davantage sont en route vers l’exil

Écouter /

A l’image de ces milliers de Syriens traversant la frontière de l’Iraq, plus de deux millions se sont réfugiés dans les pays voisins ces derniers mois (Photo: HCR).

Le nombre de réfugiés syriens dépasse désormais les deux millions. Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) rappelle qu’il y a un an ce chiffre était de 230.671 personnes. A la fin août, la population réfugiée s’élevait à 110.000 en Egypte, 168.000 en Irak, 515.000 en Jordanie, 716.000 au Liban et 460.000 en Turquie. « La seule consolation est l’humanité et la fraternité dont font preuve les pays voisins en accueillant tant de réfugiés et en leur sauvant la vie », souligne dans un communiqué le Chef du HCR, António Guterres.

A raison de près de 5000 par jour, le nombre de réfugiés syriens a passé le cap des deux millions. En douze mois, ce ne sont pas moins de 1,8 millions de personnes qui ont fuit la Syrie, dont plus de la moitié sont des enfants. Et ce rythme effrayant de départs risque de ne pas s'arrêter pour la Turquie, le Liban, la Jordanie ou l'Iraq.

Selon le Chef du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés, ce sont en effet deux millions de récits personnels et deux millions de responsabilités pour la communauté internationale. Lors d'un point de presse ce mardi 3 septembre à Genève, António Guterres a rappelé que la Syrie est devenue la plus grande tragédie de ce siècle – une calamité humanitaire indigne avec des souffrances et des déplacements sans précédent de populations dans l’histoire récente.

Ainsi, plus de 97 pour cent des réfugiés syriens sont hébergés par des pays situés dans la région avoisinante, ce qui fait peser une charge écrasante sur leurs infrastructures, leurs économies et leurs sociétés. Ces pays ont d’urgence besoin d’un appui massif de la communauté internationale pour les aider à gérer la crise.

Outre cette hémorragie de femmes, d’enfants et d’hommes qui passent la frontière syrienne, on estime à 4,5 millions le nombre de personnes déplacées à l'intérieur du pays.

Au vu de la pression portée par l’exode des réfugiés sur les pays voisins, y compris l’aggravation de l’impact économique, de hauts représentants iraquiens, jordaniens, libanais et turcs et du HCR se rencontreront lors d’une réunion ministérielle à Genève mercredi 4 septembre, dans l’objectif d’accélérer le soutien de la communauté internationale.

Le HCR aide les déplacés internes et les réfugiés en Syrie et dirige l’action humanitaire pour gérer la crise des réfugiés syriens dans chacun des pays voisins. Les agences humanitaires sont confrontées à une grave pénurie de fonds, avec seulement 47 pour cent des contributions nécessaires qui ont été reçues pour répondre aux besoins essentiels des réfugiés.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore d'António Guterres, Haut Commissaire de l'ONU pour les réfugiés)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...