Syrie: Kerry et Lavrov d'accord pour se retrouver fin septembre à New York en marge de l'AG de l'ONU

Écouter /

De gauche à droite: Le Secrétaire d'état américain, John Kerry, l’émissaire de l’ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi et le Ministre des affaires étrangères de la Russie, Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse à Genève (Photo:ONU/J.M.Ferré).

Les chefs de la diplomatie russe et américain se retrouveront le 28 septembre à New York en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, afin de fixer une date pour une conférence de paix sur la Syrie. C'est ce qui ressort de l'entretien ce vendredi à Genève entre Sergueï Lavrov et son homologue américain, John Kerry, au deuxième jours des pourparlers de Genève. Ce vendredi matin, John Kerry et  Sergueï Lavrov ont eu une réunion avec l’émissaire spécial des Nations Unies pour la Syrie Lakhdar Brahimi avant de reprendre leurs discussions sur le contrôle de l’arsenal chimique syrien.

Au terme de leur rencontre à Genève, les chefs de la diplomatie américaine John Kerry, russe Sergueï Lavrov et l’envoyé spécial de l’ONU Lakhdar Brahimi ont exprimé leur soutien à une solution politique en Syrie. Les Etats Unis et la Russie ont décidé de se retrouver le 28 septembre prochain à New York. En marge de l’Assemblée générale de l’Onu, Moscou et Washington essayeront de fixer une date pour Genève 2, la conférence de paix sur la Syrie.

En attendant, le Secrétaire d’Etat américain et son homologue russe poursuivent leurs négociations sur le contrôle et l'élimination de l’arsenal chimique syrien.

Selon le Secrétaire d’Etat américain, « tous deux, Sergueï Lavrov et moi, nos pays, nos présidents sont très préoccupés par les morts et les destructions, les actes des deux parties, de toutes les parties qui provoquent de plus en plus de réfugiés, de plus en plus une catastrophe humanitaire ». « Nous sommes déterminés à travailler ensemble, à commencer par l’initiative sur les armes chimiques, avec l’espoir que nos efforts seront payants et apporteront paix et stabilité dans cette région tourmentée du monde », a déclaré John Kerry, au deuxième jour de négociations américano-russes à Genève sur la mise sous contrôle de l’arsenal chimique syrien.

A l’issue d’une rencontre tripartite avec l’émissaire des Nations Unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi, Sergueï Lavrov a réaffirmé l’engagement de la Russie en faveur de la conférence de paix de Genève 2. Dans l'attente d'un résultat à Genève sur le contrôle de l'arsenal chimique syrien, le Chef de la diplomatie russe se projette déjà pour la suite et souligne que « les parties syriennes doivent arriver à un consentement mutuel sur l’organe de gouvernement de transition qui disposera de toute l’autorité ».

L'émissaire des Nations Unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Lakhdar Brahimi, est en charge de préparer une conférence internationale dite Genève 2, une conférence dont la tenue a été plusieurs fois reportée, faute d'accord entre les grandes puissances.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore du Secrétaire d'état américain, John Kerry et du Ministre des affaires étrangères de la Russie, Sergueï Lavrov).

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
Le dernier journal
Le dernier journal
24/10/2014
Loading the player ...