Syrie /Ban Ki-moon : des preuves « écrasantes et indiscutables » de l'utilisation d'armes chimiques, selon les inspecteurs

Écouter /

85% des échantillons de sang, une majorité des échantillons environnementaux, et la majorité des fragments de roquettes recueillis par les inspecteurs aux alentours de Damas suite à l'attaque du 21 août contenaient du gaz sarin, a déclaré ce lundi le Secrétaire général, Ban Ki-moon, lors d'un point de presse au Siège de l'ONU à New York en annonçant les résultats du rapport de la Mission des Nations Unies pour enquêter sur l'utilisation des armes chimiques en Syrie.

Pour Ban Ki-moon, les conclusions du rapport dans la région de Ghouta à Damas le 21 août dernier sont irréfutables.

Ban Ki-moon s'est félicité de l'accession par la Syrie à la Convention sur les armes chimiques ainsi que de l'accord conclu entre la Russie et les États-Unis sur le démantèlement de l'arsenal chimique des Syriens. Il a néanmoins exhorté le Conseil de sécurité à agir de façon urgente afin d'assurer l’application et la conformité de l'accord.

Au-delà du simple “ne tuez pas votre peuple avec des armes chimiques”, nous ne devons pas laisser de place à l'impunité, a déclaré Ban Ki-moon devant la presse ajoutant que tout usage d'armes chimiques constituait un crime passible de poursuites.

Selon le Secrétaire général, l'équipe de Ake Sellstrom a maintenu un niveau professionnel et une rigueur scientifique fortement louables, travaillant de façon rapide sous des conditions dangereuses, y compris les tirs de tireurs embusqués.

Selon le chef de l’ONU,  l'équipe a récolté des témoignages de survivants, de travailleurs de santé et de secours d'urgence.

Les inspecteurs se rendront à nouveau en Syrie dès qu'ils auront l'accord du gouvernement syrien.

« C'est une journéesombre mais nécessaire pour la lutte que nous menons à travers notre planète contre les armes chimiques » a souligné Ban Ki-moon, précisant qu'il s'agissait d'un crime de guerre et de la plus grande attaques aux armes chimiques depuis que Saddam Hussein a utilisé les armes le Halabja en 1988.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

 

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...